Features

Présidents Africains en vacance : entre Luxe et modestie

dirigeants-africaine-addis-abeba-conference-chef-etats

Si certains présidents d’Afrique centrale passent des congés dans le luxe le plus insolent, ceux d’Afrique de l’Ouest sont plus modestes.

C’est le sujet principal de La Lettre du continent paru le 10 septembre dernier: les vacances de certains dirigeants africains. Le premier nom cité est celui du président Paul Biya. Il a regagné le Cameroun le 4 septembre dernier après trois semaines de vacances en Suisse, en pleine guerre contre Boko Haram. Il a déposé ses valises au très chic hôtel Intercontinental de Genève. Le moins que l’on puisse dire, c’est que le président Biya – 81 ans dont 32 au pouvoir — a du goût. En témoigne son quotidien pendant ces semaines de détente en compagnie de quelques happy few : golf, shopping, bilan de santé, etc.

Pour le gîte, le président de la République a occupé sa résidence habituelle, digne de son rang ; une suite spécialement aménagée au dernier étage avec une magnifique « vue panoramique à 360° sur le lac de Genève et le mont blanc ». Coût de ce petit plaisir : 5800 euros la nuitée. Soit un peu plus, de 3 799 000 Fcfa. Les heureux accompagnateurs du chef, eux, se sont contentés des autres chambres, certainement moins coûteuses. Il faut tout de même noter que la chambre la moins chère de l’hôtel Intercontinental est de 700 euros la nuitée. Environ 450 000 Fcfa.

Si Paul Biya fait désormais partie des meubles à l’hôtel Intercontinental de Genève, son homologue et voisin Denis Sassou Nguesso a un faible pour la région de Marbella dans le sud de l’Espagne. C’est une magnifique station balnéaire située sur la côte méditerranéenne de l’Andalousie. Le président de la République du Congo y est propriétaire d’une luxueuse villa où il peut paisiblement passer ses vacances à se prélasser au bord de sa piscine en compagnie de très proches. En mars 2012, une photo du président Sassou alors âgé de 69 ans et tout sourire, en compagnie de 10 enfants et petits-enfants, va choquer une partie de l’opinion congolaise.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Princes arabes et milliardaires russes

Le moment choisi pour ces vacances présidentielles n’est pas heureux. Le 4 mars 2012 en effet, des explosions dans un dépôt de munitions ont fait de nombreuses – victimes. Un journaliste militant trempe alors sa plume dans le vitriol pour s’en prendre au président Sassou. Extrait : « Sassou Nguesso est le père de la Nation congolaise. Mais il est avant tout le père de ses propres enfants et grand-père de ses petits-enfants. Il est le « père de la Nation » mais en réalité seuls ses enfants et leurs rejetons comptent. Les autres peuvent mourir, peuvent souffrir, peuvent être malades et mal soignés,- peuvent avoir faim… ils ne comptent pas ! C’est dans l’avion que le « père de la Nation » loue à sa fille Juju que tous les petits se sont rendus avec leur président de grand-père dans son palais de Marbella pour goûter au bonheur du dictateur. Dans ce quartier de Marbella réservé aux princes arabes et milliardaires russes, la dolce vita permanente du clan Sassou se poursuit. Tous y est hors de prix afin que personne.ne vienne déranger ces privilégiés de la jet set qui arrivent avec leurs avions privés, leurs gardes du corps et leurs voitures blindées. Des fortunes sont dépensées en quelques jours, des millions d’euros ou des milliards CFA. Certes ce n’est que de l’argent public, du Trésor congolais, ou du pétrole congolais, mais ces vacances ont un petit goût de plus : celui du sang des enfants congolais morts le 4 mars dernier à Talangaï ! »

Si les dirigeants d’Afrique centrale dépensent sans compter pour leurs vacances, les autres, ceux d’Afrique de l’ouest sont plus mesurés. On apprend par exemple de La Lettre du continent, que le président malien, Ibrahim Boubakar Keita, 69 ans, n’a pas pris de congés cette année ainsi que tous les membres de son gouvernement. Faure Gnassingbé, le Togolais n’est pas parti cette année. Il est resté dans son pays, notamment dans sa région d’origine de Pya dans le nord du pays. Idem pour Thomas Yayi Boni qui est resté au Benin pour ses vacances, à Tchaourou dans le nord. Macky Sall, le Sénégalais, s’était accordé 10 jours de vacances en France. Lesquelles ont été écourtées. Il est revenu précipitamment au pays après qu’une violente intervention des forces de l’ordre au campus de l’université de Dakar le 14 août, a laissé un mort sur le carreau.

Invité par son homologue tunisien Moncef Marzouki, Alpha Condé, le président de Guinée Conakry a profité des charmes de la ville de Hammamet. Massage et remise en forme au menu. Blaise Compaoré s’est réservé deux destinations : le Maroc et le Portugal. Quant à Alassane Ouattara, le président de la République, de Côte d’Ivoire, c’est en compagnie de milliardaires et autres stars du show-biz qu’il aura passé ses vacances dans le sud de la France.


© Jean-Bruno Tagne | Le Jour

Populaires cette semaine

To Top