Evènts

Pourquoi « Le Blanc d’ Eyenga 2 » n’a pas été projeté ?

 Rendez-vous manqué. Le montage et la compilation de la vidéo du Blanc d’ Eyenga 2 qui devait être présentée en avant-première vendredi à Douala n’avaient pas été achevés. Des cinéphiles, déçus, crient à l’arnaque. 

« C’est une grosse arnaque ! ». La jeune dame qui prononce cette parole dans la salle de spectacle de Douala-Bercy est dans tous ses états. Venue ce vendredi 24 octobre 2014 pour assister à l’avant-première du film « Le blanc d’ Eyenga 2 », elle en repart déçue. Les autres cinéphiles n’affichent pas le grand sourire. Ils quittent la salle, le pas alerte. Des jurons et des injures fusent de toutes parts. Les téléspectateurs mécontents déplorent le fait qu’ils ont déboursé la somme de 10 000 F. Cfa pour s’arracher le billet d’entrée et n’ont eu droit qu’à la diffusion d’une partie du film. « J’ai acheté deux billets à raison de 20 000 F. Cfa. Et j’ai eu pour mon compte. Il s’agit d’une escroquerie bien organisée », fulmine Denis Nkwebo, rédacteur-en-chef adjoint du quotidien Le Jour.

« Le disque original est en studio. Il sera là d’un moment à l’autre. Veuillez patienter un peu. Pour ceux qui veulent rentrer, veuillez inscrire vos coordonnées sur les fiches des hôtesses et un Dvd vous sera expédié gratuitement», a relevé le présentateur de la soirée à la fin de la projection. Une source proche de l’équipe de tournage du film « Le blanc d’ Eyenga 2 » explique que le disque tant attendu se trouvait encore dans un studio de production qui devait assurer le montage et la compilation des scènes tournées au Cameroun et en France. Le Dvd devait être livré à Douala-Bercy autour de 19h, pour ensuite être projeté à 20h. « Mais le disque est arrivé à minuit, quand tout le monde avait déjà libéré la salle », indique notre source. Elle relève aussi que le bout de vidéo qui a été projetée est en fait « un pré-montage des séquences de Paris pour gagner du temps en attendant que le disque original soit livré dans les minutes qui suivaient». Mais en vain. On a appris qu’une autre séance de projection sera organisée à Douala avant le rendez-vous de Yaoundé prévu le 02 novembre prochain à l’hôtel Hilton.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

«Où est le film ? »

La soirée de vendredi avait commencé sur des notes de piano de l’artiste Armand Biyag. Lorsque le présentateur a annoncé la montée sur le podium du comédien Marcus, des éclats de voix se sont fait entendre. «On n’est pas à un concert ici. On est venu regarder le film. Où est le film ? », s’est écrié un homme dans le public. Les téléspectateurs, au milieu desquels des enseignants d’université, des artistes et autres « Vip » ont plutôt eu droit à ce moment-là, au « Making Off » du film de Thierry Ntamack. Au bout de 30 minutes de diffusion de cette vidéo, les cinéphiles qui commençaient à perdre patience ont scandé en chœur : « Le film, le film, le film ! ». Mais ils devront encore attendre une dizaine de minutes. Et, enfin, une partie du film, ou du moins le pré-montage des séquences de Paris.

On remarquera à travers les séquences visionnées, que l’actrice principale qui joue le rôle d’Eyenga a été remplacée. « La comédienne qui joue le rôle d’Eyenga dans ‘’Le blanc d’Eyenga 1’’ n’a pas obtenu le visa lorsque nous allions poursuivre le tournage en France », a expliqué le réalisateur Thierry Ntamack, dans une interview accordée à un magazine. Dans le « Making Off », il vante les prouesses de la nouvelle comédienne qu’il présente comme « la révélation du film ». La collecte de fonds prévue après la projection du vendredi afin « d’obtenir une bourse permettant de produire rapidement un autre film », n’a plus eu lieu.

Mathias Mouendé Ngamo   ( Lire sur son blog ) 

Populaires cette semaine

To Top