Features

Pourchassés par la population, des coupeurs de route relâchent deux otages

rebelle-coalition-seleka-Camerounais-bandits-coupeurs-de-route-gendarmerie

Un groupe de coupeurs de route, pourchassé par la population armée de flèches, a relâché deux otages enlevés jeudi lors d’un assaut dans un marché proche d’une zone d’extraction minière de l’est du Cameroun, rapportent des sources sécuritaires.

« Aussitôt le rapt déclaré, la population, munie de flèches, s’est mobilisée pour se lancer à la poursuite des coupeurs de route, au nombre de deux ou trois », a indiqué l’une de ces sources contactée vendredi par Xinhua.

Les deux otages, membres de la communauté villageoise, ont été libérés au terme d’un affrontement entre la population et les assaillants n’ayant pas fait de victime dans un village de l’arrondissement de Bétaré Oya, zone minière où opèrent des entreprises étrangères, principalement dans l’extraction de l’or, a-t-elle précisé en outre.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Plusieurs attaques meurtrières ont déjà été enregistrées dans cette petite ville de l’est, région en proie à l’insécurité entretenue par des groupes armés en provenance de la République centrafricaine (RCA) voisine.

La plus récente survenue le 20 mars à Garoua-Boulaï, près de la frontière centrafricaine, s’est traduite par l’enlèvement d’une délégation de 16 personnes originaires du Nord du pays, composée d’ un maire, d’une dirigeante d’une section régionale de l’ Organisation des femmes du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (RDPC), branche du parti au pouvoir dédiée aux femmes, ainsi que de commerçants.

Près d’un mois après, ces otages, conduits selon les autorités par leurs ravisseurs sur le territoire centrafricain, restent en captivité.

© Source : Xinhua

Populaires cette semaine

To Top