Features

Pour cause de racisme, L’état Islamique n’acceptera pas l’allégeance de Boko Haram

etat-islamique-jihadist-irak

Un officier du renseignement américain a déclaré a NBC News que l’État islamique (ISIS / ISIL) n’acceptera certainement pas l’allégeance du groupe islamique radical nigérian Boko Haram à titre officiel en raison du racisme du groupe contre les Africains noirs.

« Le monde arabe est incroyablement raciste», a expliqué l’officier. « Ils ne voient pas les Africains noirs comme équivalant à eux. »

Boko Haram a maintes fois salué l’État islamique et mis son pavillon en valeur dans de nombreuses vidéos, mais l’État islamique n’a jamais montré un quelconque intérêt envers leurs camarades d’Afrique, qui pourraient prouver les deux groupes sont en communication. L’agent a également déclaré qu’il n’y a aucune preuve que les deux groupes vont fusionner bientôt.

« Il y a encore des interrogations sur la façon dont ISIS considère Boko Haram et le Nigeria, » a ajouté le fonctionnaire. « Mais Boko Haram n’est certainement pas en phase avec ISIS. Les califats sont séparés. « 

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Mais comme l’international Business Times le souligne, le racisme pourrait ne pas être un problème. Pendant les émeutes de Ferguson, l’État islamique tenta d’enrôler les manifestants en déclarant que les Noirs en Amérique ont besoin d’embrasser l’islam, car les États-Unis sont un état « raciste et oppressif. » Le SITE Intelligence Group a indiqué que la plupart des comptes de médias sociaux de l’Etat islamique ciblent les Noirs américains.

Boko Haram compte entre 4000 à 6000 soldats, tandis que l’État islamique a dans ses rangs jusqu’à 31 000 terroristes. Plusieurs Occidentaux ont ainsi rejoint l’Etat islamique, on en dénombre jusqu’a 2700 dans le groupe terroriste. Le renseignement américain affirme qu’il ne existe aucune preuve de la présence d’Occidentaux dans les rangs de Boko Haram. Michael Sheehan, président du Centre lutte contre le terrorisme de West Point, estime que Boko Haram considère l’État islamique comme un grand frère et n’aurait pas déclaré un califat si l’État islamique ne l’avait pas fait en premier.

Boko Haram dans sa forme actuelle a commencé à terroriser nord du Nigeria en 2009, ce qui rend le groupe plus âgé que l’État islamique. Cependant, ils n’ont déclaré les zones conquises en califat que deux mois après que l’État islamique a annoncé son califat en Syrie et en Irak. Les deux se conforment à la loi islamique stricte et produisent des vidéos de propagande.

Sources

Populaires cette semaine

To Top