Features

Port de Kribi: Voici pourquoi Bolloré a été choisi !

Vincent-Bolloré

L’expérience que le groupe français a de l’environnement portuaire national à basculé en sa faveur. Le 26 août 2015, le gouvernement Camerounais a officiellement mis fin à la longue bataille que se livraient le groupement Bolloré /CMA CGM/ CHEC, les entreprises ICTSI et APMT pour la gestion du terminal à conteneurs du port en eau profonde de Kribi. Dans un communiqué signé du premier ministre Philémon Yang,  le groupement Bolloré /CMA CGM/ CHEC est déclaré adjudicataire du contrat de partenariat pour l’exploitation et le développement du terminal à conteneurs du port en eau profonde de Kribi.

A en croire Le Quotidien de l’économie de ce vendredi  27 août 2015, Bolloré a su s’appuyer sur sa longue fréquentation de l’environnement portuaire national pour damner le pion a ses concurrents. «Une expérience qui  a permis  au groupement Bolloré /CMA CGM/ CHEC de proposer une offre financière  au dessus de la concurrence, soit  623 millions d’euros contre 467 millions d’euros proposés par  ICTSI et 403 millions d’euros d’APMT BV ».

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Le deuxième atout,  est le dossier technique, qualifié de costaud par le journal qui souligne que «Bolloré s’est associé à CMA-CGM, qui assure 45% du trafic conteneurisé en Afrique». D’après le journal, «se couper de cet armateur dans le trio de tête dans le monde, c’est renoncer à près de la moitié du transport par conteneurs. Mieux encore, Bolloré complète son groupement avec CHEC, qui n’est autre que l’entreprise chinoise qui a construit le port en général, et qui a aidé le gouvernement à trouver les 400 milliards nécessaires pour démarrer la phase 2 ».

Et puis, l’entreprise philippine ICTSI qui faisait office de favorite avant que la présidence de la République ne récupère le dossier aurait joué de malchance. Selon des témoignages anonymes «ICTSI inc a manœuvré à la camerounaise en  se faisant conseiller par quelques lobbyistes locaux qui ont su à quelle porte frapper». Visiblement, ils se sont arrêtés devant le bureau de Paul Biya qui a décidé, il y environ deux semaines, de confier la gestion du terminal à conteneurs du port de Kribi au Groupement Bolloré /CMA CGM/ CHEC, conclut le journal.

Béatrice Kazé

Populaires cette semaine

To Top