Société

Plusieurs boutiques réduites en cendres au marché de Gobo

homme-bailleur-incendie-marchandises-marché

Le feu a été provoqué par la bonbonne de carburant d’un vendeur de thé lundi dernier. Des pertes en marchandises évaluées en termes de millions. Le marché de Gobo, localité transfrontalière située dans le département du Mayo-Danay, a été dévoré par la force des flammes qui ont consumé tout sur leur passage lundi dernier.

Selon plusieurs témoignages concordants des populations dudit village, le feu est parti d’une bonbonne de 200 litres de carburant frelaté, le « zoua zoua » activé par un vendeur de thé. L’incendie est survenu vers 18h, heure à laquelle les commerçants cherchent à fermer boutiques. En fait, tous les lundis, jour de marché hebdomadaire, Gobo voit son affluence doubler, voire tripler. Les populations viennent du Tchad, du Nigeria et des villages environnant. Le commerce du bétail est le plus couru.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Approché au sujet de l’incendie, le maire, Robert Mendeu se veut très prudent. Selon lui, « pour le moment, on ne connaît pas exactement l’origine du feu », a-t-il déclaré avant de continuer, « nous nous sommes rendus rapidement sur les lieux avec le sous-préfet jusqu’à l’extinction du feu. Les gens soupçonnent un fût de « zoua zoua ». Les dégâts sont importants, mais nous attendons la fin des enquêtes pour y voir plus clair », a-t-il affirmé. L’enquête ouverte à ce sujet est diligentée par l’adjudant-chef Clément Zourmba Bouba, commandant de brigade de gendarmerie de Gobo.

Pour l’heure, c’est la désolation chez les commerçants. Simon Tonga, Lambert Illa, Ernest Tchimlia et Sakassou, principales victimes doivent tout recommencer tout reprendre à zéro. Leurs boutiques et magasins contenaient, pour la plupart, des denrées alimentaires et des marchandises diverses. Heureusement, on n’a enregistré aucune perte en vie humaine. Cependant un brûlé a été conduit à l’hôpital régional de Yagoua dès lundi et deux autres blessés légers ont été admis au centre de santé catholique de Gobo.

Sylvain Tourna

Populaires cette semaine

To Top