Features

Plus de 8 milliards F pour le Cameroun pour la protection de l’Environnement

Hélé-Pierre-Cameroun

Enveloppe attendue du 6e tour du Fonds pour l’Environnement mondial, a annoncé Hélé Pierre lundi à Douala.

16,64 millions de dollars US. Soit un peu plus de 8 milliards de francs. Voilà le montant que le Cameroun pourrait recevoir du Fonds pour l’Environnement mondial (Fem, créé au sein de la Banque mondiale), à l’occasion du 6e cycle de ce mécanisme qui s’étend de juillet 2014 à juin 2018. Cette enveloppe devrait servir à financer les projets que le Cameroun aura jugés prioritaires pour la période concernée. Lesquels porteront sur la biodiversité, les changements climatiques et la dégradation des terres.

Ces informations et bien d’autres ont été rendues publiqueslundi à Douala, à l’occasion du lancement de la 6e phase opérationnelle du Fem. Plus précisément, une consultation nationale en vue de l’identification des priorités du Cameroun. Les travaux, ouverts par le ministre de l’Environnement, de la Protection de la Nature et du Développement durable, Hélé Pierre, courent jusqu’au 21 novembre prochain.

Des experts d’agences des Nations unies représentées au Cameroun, de différentes administrations, des membres de la société civile, etc. prennent part à cet échange que le Minepded estime à la fois « instructif et garant de la bonne gouvernance environnementale. » Il s’agit, selon lui, de réfléchir « sur les meilleurs moyens de garantir au Cameroun un environnement sain. »

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

L’enjeu reste crucial, à entendre les différents orateurs qui se sont succédé devant l’assistance. Malgré tous les efforts déjà consentis, les risques restent élevés. D’après Jean-Marc Sinnassamy, représentant du Secrétariat du Fem, les populations démunies par exemple demeurent exposées. « Il faut s’attaquer aux causes fondamentales de la dégradation de l’environnement », préconise-t-il. Les projets à financer « doivent s’attaquer efficacement aux facteurs de dégradation environnementale », dira, pour sa part, Naoufel Telahigue du Fonds international de Développement agricole (Fida).

Créé en 1991, le Fem a déjà alloué au Cameroun quelque 30 milliards F, fonds qui ont permis de financer plus de 50 projets dans divers domaines. « Mais il faut dire que malgré cet appui remarquable du Fem à nos efforts de protection de l’environnement, les défis qui nous interpellent restent préoccupants tant il est vrai que l’environnement demeure une réalité dynamique et nos comportements quotidiens, à divers niveaux, ne sont pas encore des plus exemplaires », a néanmoins souligné le ministre Hélé.

©Alliance NYOBIA |Cameroon Tribune

Populaires cette semaine

To Top