Features

Plus de 10.000 agents publics menacés d`exclusion du fichier solde

Ange-Michel-Angouing-MINFOPRA

Le ministère camerounais de la Fonction publique vient de menacer 10375 agents publics de radiation du fichier solde de l’Etat, au cas où ils ne se plieraient pas sous huitaine aux opérations de recensement physique destinées à détecter les salariés fictifs dans leurs administrations respectives.

Salariées depuis des années pour quelques uns, ces personnes réputées non reconnues sont ainsi «invitées à clarifier leur situation administrative, faute de quoi leur solde sera suspendue».Le phénomène de fonctionnaires fictifs, note-t-on, semble faire de la résistance au Cameroun en dépit des multiples opérations de dénombrement physique des salariés de l`Etat.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Début avril 2010, par exemple, l`on apprenait ainsi que 15.000 nouveaux fonctionnaires fictifs avaient été débusqués du fichier solde de l`Etat, percevant des indemnités et des salaires indus avec un lourd préjudice pour le Trésor public.A ceux-là s`ajoutaient 200 autres agents de l`Etat ayant atteint l`âge limite de la retraite et qui, par divers trucages, continuaient d`émarger dans les caisses publiques.Les uns et les autres verront ces sommes amputés sur leurs revenus, indiquent les mêmes sources qui excluent toutefois des poursuites judiciaires.

En mars 2009, 3000 autres agents fictifs étaient découverts dans le fichier solde public du pour la période 2003-2005, le mode opératoire prenant sa racine au niveau des recrutements et l`évolution des carrières.En novembre de la même année, le ministère des Finances révélait que la traque aux fraudeurs avait permis de réaliser des économies budgétaires de l`ordre de 5 milliards FCFA chaque mois, pour une masse salariale mensuelle fluctuante estimée à 53 milliards FCFA.

FCEB/od/APA

Populaires cette semaine

To Top