Features

Plus besoin de changer de numéro pour migrer d’un opérateur téléphonique à l’autre

Camtel-Mtn-Téléphonie mobile

Signature mardi à Yaoundé du contrat de mise en œuvre de la portabilité au Cameroun entre Huawei technologies et les opérateurs du secteur. Ce n’est pas de gaieté de cœur que tous les opérateurs de téléphonie mobile ont signé le contrat d’hier avec Huawei technologies. Laquelle porte sur la mise en œuvre de la portabilité au Cameroun. La portabilité étant la possibilité pour un abonné d’utiliser le même numéro d’abonnement, indépendamment de l’opérateur ou de l’exploitant du réseau auquel il est abonné, et même dans le cas où il change d’opérateur ou d’exploitant.

Selon François Kamgam, conseiller technique N°3 à l’Agence de régulation des télécommunications (ART), « la portabilité va offrir de nombreux avantages aux abonnés, en ce sens qu’il augmente la marge et le degré de liberté. Aujourd’hui, vous avez la liberté de vous abonner chez un opérateur mais une fois chez lui, il n’est pas facile de partir parce que vous vous demandez comment vous aller informer tous vos correspondants du changement de numéro. A l’instant où la portabilité sera implantée, l’abonné n’aura plus ce souci-là. Il pourra partir d’un opérateur à un autre en gardant le même numéro », assure le conseiller technique, par ailleurs président de la commission de mise en œuvre de la portabilité au Cameroun. Cette source indique que même sur le plan économique, les avantages sont multiples. Le marché ainsi signé hier entre Huawei technologies et les opérateurs a un délai de livraison de sept mois. Si tout est fait dans les temps, la portabilité sera effective d’ici novembre 2016.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Si à MTN et à Viettel (Nexttel), l’on a opté pour saluer cette initiative de l’ART, précisant que la portabilité sera garant d’une concurrence saine et dynamique entre opérateurs, côté Orange, l’on n’a pas fait dans la langue de bois « Il s’agit effectivement d’un instrument à saluer mais dont la mise en œuvre ne sera pas simple. Surtout que la base de données à construire va quand même coûter 1,5 milliard de F aux opérateurs », souligne Elisabeth Medou Badang, directeur général d’Orange Cameroun.

Dès aujourd’hui, pendant que Huawei sera en train d’installer la base de données centralisée pour la portabilité, l’ART sera engagée à informer et sensibiliser les consommateurs sur le changement à venir. De même, il y a des clauses sur la qualité de service et les pénalités en cas de manquements à rédiger. Car, avec la signature d’hier, les opérateurs s’engagent à répondre des dysfonctionnements dans le cadre de la portabilité et l’ART devra appliquer les sanctions.

Félicité BAHANE N

Populaires cette semaine

To Top