Features

Perenco Cameroun accusée de pollution marine dans la ville balnéaire de Kribi

La pollution a touché une partie de la côte camerounaise suite à une marée noire due à une fuite de carburant de l’entreprise française Perenco dans la ville balnéaire de Kribi, rapporte vendredi la presse camerounaise. A en croire le quotidien Le Messager, l’incident s’est produit sur la plateforme Baf T3 à Ebome, au large de Kribi.Toutefois, la marée noire a pu être circonscrite grâce, notamment, à des vents favorables qui soufflaient vers le large, évitant ainsi aux plages de sable blanc de la ville de Kribi d’être touchés.

Cette marée noire survient au moment où l’entreprise fait face à une crise socioprofessionnelle préoccupante avec des revendications des employés qui demandent l’amélioration de leurs conditions de travail et de vie. Ils dénoncent aussi la mort par noyade d’un de leurs collègues ; il y a quelques jours après une chute de 9 mètres sur le site Rio Del Rey Est, qui est une plate-forme offshore.Par ailleurs, l’une des embarcations de l’entreprise, le Sufer 1849 , baptisée le Bourbon, a percuté une pirogue à Kribi non loin du site de Bipaga, où la filiale camerounaise mène des opérations d’explorations pétrolières.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Dans une correspondance au directeur général de la filiale camerounaise de cette multinationale française en juillet 2016, le personnel dressait déjà un réquisitoire en règle contre la politique managériale et dénonçait les conditions de travail.Les employés dénonçaient, entre autres, les brimades, les vexations, les humiliations, les discriminations socio-professionnelles, le harcèlement moral et les pressions psychologiques.Au final, « Perenco Cameroun est devenue une entreprise hors la loi, qui ne respecte pas le Code du travail », dénonce la presse nationale.

[via] 237Online

Populaires cette semaine

To Top