Features

Pendu, les mains liées à Tongolo

Pendu-suicide-Tongolo
La dépouille de Souley Ibrahim, 26 ans, a été retrouvée suspendue à un arbre mercredi à Yaoundé. Il y avait embouteillage pendant des heures, mercredi, au lieu dit axe du palais non loin des feux de Tongolo. Les automobilistes étaient captivés par le corps d’un homme pendant au bout d’une corde attachée à une branche d’arbre.

Il s’agissait de la dépouille d’un nommé Souley Ibrahim, 26 ans. Sur les lieux du drame, difficile de se prononcer sur les circonstances de son décès. Pour les riverains, la posture du cadavre est suspecte. Les interrogations et autres commentaires abondent. On joue même les détectives. « Comment peut-on se pendre avec les mains nouées. On dirait qu’il a été tué avant d’être accroché à cette corde pour donner l’impression qu’il s’est lui-même donné la mort. Ça ressemble à un crime », monologuent  curieux et passants. Un avis que semble partager la police. Selon l’officier de police principal Abdoulahi Mahama, il est fort probable que ce ne soit pas une pendaison.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Concernant les circonstances du décès de la victime qui habiterait le quartier Melen d’après des informations recueillies sur sa carte nationale d’identité, il est difficile pour les forces de maintien de l’ordre de se prononcer. Après les formalités d’usage, le corps du fils d’Ibrahim Meriga et d’Abou Zenabou a été transféré à la morgue de l’hôpital Jamot. Afin d’y voir plus clair, une enquête a été ouverte par la Division régionale de la police judiciaire du Centre (DRPJC).

Sorèle GUEBEDIANG à BESSONG 

Populaires cette semaine

To Top