Features

Paul Ayah Abine accepte sa nomination a la cour Supreme

Paul Ayah Abine-Cour Supreme

Porté depuis moins d’une semaine à la présidence du Southern Cameroon’s National Council (SCNC), un mouvement qui prône ouvertement la sécession des zones anglophone et francophone du pays, Paul Ayah Abine a également «accepté» sa nomination, jeudi par le chef de l’Etat Paul Biya, comme avocat général près la Cour suprême.

Dans une déclaration faite à des médias locaux, Paul Ayah Abine le non moins leader du Parti pour l’action du peuple (PAP, opposition) et magistrat hors hiérarchie, jusque-là en détachement, justifie cette acceptation par le fait qu’il se considère toujours comme faisant partie du corps judiciaire.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Député pendant deux mandats pour le compte du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (RDPC, au pouvoir), l’éruptif Paul Ayah Abine s’était notamment signalé à l’hémicycle en avril 2008 en refusant de voter la modification de la Constitution, qui faisait sauter le verrou de la limitation des mandats du chef de l’Etat. Candidat à l’élection présidentielle du 9 octobre 2011, Paul Ayah Abine s’était classé à la 5ème place sur 23 candidats avec 61.158 voix en sa faveur, soit 1,2643% des suffrages valablement exprimés.

Paul Ayah Abine n’a pas encore dévoilé son programme d’action à la tête du SCNC, organisation par ailleurs déclarée illégale et interdite d’activités sur l’étendue du territoire camerounais depuis 2001.

Sources Apa

Populaires cette semaine

To Top