Features

Patrice Nganang refuse un débat télévisé contre Owona Nguini

Patrice Nganang

Le duel Patrice NganangEric Mathias Owona Nguini annoncé sur la télévision Vox africa n’a pas eu lieu. L’enregistrement de l’émission, Recto verso  prévu mardi 9 décembre 2014 a été annulé. Sur sa page facebook le présentateur Paulin Mballa annonce:

«Patrice Nganang fuit Mathias Eric Owona Nguini ». Il rapporte que Patrice Nganang s’est bien préparé pour le programme avant de se raviser à la dernière minute. « Patrice habillé en pantalon jeans bleu et un t-shirt rouge avec ses valises va demander à se debarbouiller avant le make-up après avoir serré la main à Mathias. Il est par la suite conduit à la salle d’eau. Il en ressort en chemise bleu sous la veste. Coup de tonnerre! M. Nganang nous apprend que ça ne sert à rien d’être face à Owona Nguini. Il ne veut pas d’affrontements. Et qu’en plus il voudrait être l’invité principal ».

Selon toujours les dires de Paulin Mballa, l’équipe de Recto verso va insister pour dire à l’écrivain que même dans ce cas, il devra faire face à un contradicteur comme le prévoit le format de cette émission diffusée les dimanches en début de soirée. Et que pour l’occasion, ce sera Mathias Eric Owona Nguini. Le présentateur de Recto Verso ajoute que l’intermédiaire, Maurice Simo Djom, lui-même va être pris de court. «Il est étonné que Patrice dit ne pas savoir qu’il serait face à Mathias», décrit Paulin Mballa. Joint au téléphone mercredi par Cameroon-Info.Net, Patrice Nganang donne sa version de l’incident.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

«J’ai arrangé un passage à l’émission en tant qu’invité afin de présenter mon travail, le programme de mon association, Tribunal article 53». Il ne nie pas avoir refusé de débattre avec Owona Nguini. Il explique qu’ «un débat à la télévision, c’est inutile, c’est une perte de temps. C’est une comédie, un spectacle».

Patrice Nganang dénonce l’attitude des producteurs du programme Recto verso. «La culture de la respectabilité doit revenir dans ce pays», lance-t-il à leur endroit. Lorsque l’on lui demande de commenter la réaction de ceux qui disent qu’il a «fui» devant Owona Nguini, l’activiste politique et lauréat du Grand Prix littéraire de l’Afrique noire a cette réponse: «c’est la deuxième fois que j’entends cela. Ça m’a frustré d’entendre dire que j’ai fui. C’est vraiment à ce niveau qu’on est au Cameroun ?»

L’annonce d’un débat entre les intellectuels camerounais Patrice Nganang et Owona Nguini a d’autant fait saliver que les deux hommes se sont livrés en début d’année à une féroce bagarre épistolaire sur la toile. Ils s‘étaient affrontés au sujet de Charles Ateba Eyene, un autre intellectuel qui venait de décéder. Nganang n’avait pas approuvé l’hommage que le politiste avait rendu au défunt. Le débat enflammé avait même viré à l’affrontement tribal.

Robert Ndonkou

Populaires cette semaine

To Top