Features

Patrice Nganang : L’écrivain est aux arrets a Douala

Patrice Nganang

Patrice Nganang, l’un des redoutables opposants au régime Paul Biya avait lui-même annoncé son arrivée au Cameroun en ce début du mois de décembre 2014.

Et comme prévu, le très prolifique écrivain s’est rendu ce lundi 8 décembre 2014 au Foyer des Marins au quartier Douala-Akwa pour la cérémonie de remise du prix Bibi Ngota contre l’impunité. C’est pendant qu’il y était qu’il a été arrêté par les éléments de la police nationale. Les hommes en tenue l’ont ensuite conduit vers une destination qui est toujours inconnue au moment de boucler cette brève.

Il n’a pas été emmené seul. Les membres de l’association «Tribunal article 37» créée par Patrice Nganang qui se trouvaient aux côtés de ce dernier, ont été aussi embarqués. «L’hôtel pour le moment est inaccessible aux journalistes et autres invités qui arrivent en compte goute pour la cérémonie de remise du prix Bibi Ngota contre l’impunité. Il est difficile pour l’heure de savoir quelles destinations ils ont pris et l’hôtel est actuellement sous le contrôle de la police et des agents de renseignements» témoigne un confrère qui se trouve sur les lieux.

Patrice Nganang

Patrice-Nganang-

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Le mystère plane aussi sur les motifs de ces interpellations. Mais, une source au sein de la police fait savoir que la manifestation de ce jour au Foyer des Marins avait été interdite par le Sous/préfet de Douala 1er. Bibi Ngota dont le prix porte le nom, est un jeune journaliste camerounais mort «en détention arbitraire» à la prison de Yaoundé-Kondengui en 2010 alors qu’il était accusé de faux et usage de faux par un haut dignitaire du régime Biya.

Patrice Nganang comme bon nombre des défenseurs des droits de l’homme ont depuis ce décès, dénoncé les conditions de détention et l’abus de pouvoir qui auraient précipité le décès du jeune journaliste. C’est donc pour s’élever contre le fait que « les assassins » de Bibi Ngota sont restés impunis que l’association « Tribunal Article 37 » a crée le prix Bibi Ngota contre l’impunité pour récompenser les meilleurs articles de presse sur la défense des droits de l’homme…

via Cameroon Infos – Adeline ATANGANA ]

Populaires cette semaine

To Top