Features

Scandale: Un Pasteur met enceinte deux sœurs dans la ville de Bamenda

pasteur_et_les_deux_soeurs

«J’ai obéi à une volonté de Dieu. C’est une chose spirituelle qui est derrière cet acte, et si je vous explique cette bataille spirituelle vous n’allez pas comprendre». Voilà comment devant la presse, un pasteur justifie ses relations sexuelles avec deux sœurs adolescentes à Bamenda, capitale de la région majoritairement anglophone du Nord-Ouest du Cameroun.

Elles sont deux, Marie Claire, 18 ans, enceinte de six mois, et sa sœur cadette, Brenda, 14 ans, qui porte elle aussi une grossesse de trois mois, à avoir été présentées à la presse à la brigade de gendarmerie du quartier Kedjom Kekuh Mercredi dernier en compagnie de l’auteur de ces deux grossesses, le Pasteur E. Kokhi, âgé de 29 ans.

Tout serait parti d’une plainte déposée par la mère des deux adolescentes. La génitrice des deux filles aurait révélé à la police qu’elles ont contre son avis, et depuis cinq ans, rejoint les rangs de l’église «The Crosse Over Ministry», l’une des nombreuses églises de réveil qu’on dénombre au Cameroun. À peine arrivées, les deux adolescentes seraient devenues les conquêtes d’Emmanuel Kokih, qui exerce dans cette congrégation comme pasteur…

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Et toujours selon les déclarations de la mère, ses efforts pour faire sortir ses filles des griffes de leur guide sexuel et spirituel. « Ma famille et moi sommes allez porter plainte dans les services de la Sous-préfecture et à la gendarmerie. Mais, plusieurs fois, le Pasteur a été arrêté puis relâché. Les gens du village ont même violenté le Pasteur pour qu’il quitte le quartier… Quand ma première fille est tombée enceinte, elle a caché qui était le père de sa grossesse parce qu’elle subissait les menaces du Pasteur. C’est ma deuxième fille qui a eu le courage de tout déballer quand j’ai constaté qu’elle était aussi enceinte. C’est devant les gendarmes que sa grande sœur a aussi déclaré que le même Pasteur est celui qui l’a engrossé… »

Devant les journalistes ébahis, le pasteur mis en cause qui a une réputation bien établie de chaud lapin ne nie pourtant pas les faits, au contraire, il estime qu’il a réalisé des ordres venus de Dieu. «C’est une chose spirituelle qui est derrière cet acte, si je vous explique cette bataille spirituelle vous n’allez pas comprendre. Mais, j’accepte prendre en charge ces deux sœurs et des enfants qu’elles vont accoucher… J’ai obéi à une volonté de Dieu» a-t-il déclaré, avant de regagner sa cellule dans la brigade de gendarmerie et son transfèrement à la prison centrale de Bamenda après être passé devant le procureur avec les charges de détournement et viols sur mineurs.

photo: Le Pasteur(au centre) avec les deux sœurs enceintes

HABIB HASSAN

Populaires cette semaine

To Top