Features

Pas de nouveau gouvernement en vue : Il faut atteindre les objectifs du plan d’urgence

paul_biya_militants_Boko-Haram-police-cameroun

De sources introduites, Paul Biya qui pourrait quitter le Cameroun cette semaine pour une visite de travail à l’étranger, souhaiterait simplement que l’équipe Yang II se mette au travail. Question d’atteindre les objectifs du plan d’urgence.

Mardi 2 juin, le président de la République aurait reçu en audience le ministre délégué auprès du ministre des Relations extérieures chargé des Relations avec le Commonwealth, Joseph Dion Ngute. Les jours suivants, d’autres personnalités auraient défilé au Palais de l’unité, soutiennent certaines sources. Suffisant pour nourrir dans certains cercles, la rumeur selon laquelle le chef de l’État aurait entrepris des consultations en vue de la formation d’un nouveau gouvernement. Depuis lors, des noms circulent. L’on annonce un tel à tel poste, un autre à tel autre poste. Pour ces laudateurs de la jacquerie, il s’agirait surtout pour Paul Biya de remplacer Philemon Yang à l’immeuble Etoile. Ces analystes du dimanche citent comme sérieux prétendants au fauteuil, Peter Agbor Tabi, secrétaire général adjoint de la présidence, Shey Jones Yembe, président du conseil d’administration du Port autonome de Douala (Pad) ;

Paul Elung Che, directeur général de la Caisse de stabilisation des prix des hydrocarbures (Csph) ; Victor Arrey Mengot Nkongho, ministre chargé de Missions à la présidence de la République ; Martin Chungong Ayafor, ambassadeur du Cameroun en République démocratique du Congo ; Uphie Chinje Melo, directeur général de la Mission de promotion des matériaux locaux (Mipromalo) ; Elvis Ngole Ngole, ancien ministre de l’Environnement et des Forêts ; Philp Ngole Ngwese, ministre des Forêts et de la Faune, qu’on dit d’ailleurs en pole position; Dorothy Njeuma, membre du conseil électoral d’Elections Cameroon, John Begheni Ndeh, ancien ministre des Transports ainsi que John Ebong Ngolle, président du conseil d’administration de la Société nationale de raffinage (Sonara).

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Comme ci cela ne suffisait pas, un tract attribué au délégué du gouvernement auprès de la Communauté urbaine de Yaoundé, Gilbert Tsimi Evouna, circule depuis quelques temps dans les salles de rédaction. Selon ledit prospectus, ‘’Jack Bauer’’ aurait proposé au chef de l’État des noms devant intégrer la futur équipe gouvernementale.

Balivernes. De sources concordantes, il se rapporte dans les couloirs du Palais de l’Unité qu’il s’agit-là d’histoires cousues de fil blanc par des « apprentis sorciers». Selon un informateur  visiblement introduit: «Un tel projet n’est pas à l’ordre du jour dans l’agenda de Paul Biya». Cette source qui a requis l’anonymat explique que le renouvèlement de l’équipe gouvernementale intervient en général en présence du président de la République. Or, affirme-t-elle : «Le président de la République pourrait effectuer très incessamment une visite officielle à l’étranger.» En l’espèce, soutient notre informateur, le président Paul Biya n’a qu’une préoccupation pour l’heure. «Le chef de l’État tient à mener à bien le plan d’urgence triennal en vue de booster la croissance et améliorer les conditions de vie des populations. » conclut-il.

© Source : La Météo

Populaires cette semaine

To Top