Economie

Pas d’augmentation des prix des manuels et tenues scolaires

fourniture-manuels

Editeurs, libraires et maisons de confection en ont pris l’engagement ce 14 août au Mincommerce.

« Le manuel scolaire est un bien social, pas un bien marchand… » Ce postulat du ministre du Commerce, Luc Magloire Mbarga Atangana, a été, jeudi dernier, le fil conducteur d’une double cérémonie qui s’est tenue dans la salle de conférences de son département ministériel. Il y a notamment été question, d’une part, de la présentation des prix homologués des livres et manuels scolaires pour l’année 2014-2015. D’autre part, Luc Magloire Mbarga Atangana a cosigné avec huit promoteurs de maisons de confection un protocole d’accord sur les prix des tenues scolaires. A la veille de la rentrée, la bonne nouvelle à retenir de ces deux évènements est que les prix, autant des livres et manuels que des tenues scolaires ne vont pas augmenter. Au contraire, certains sont en reflux…

Sur les détails, on a appris que 2 717 titres inscrits dans les programmes des deux sous-systèmes francophone et anglophone ont vu leurs prix homologués. 99% environ des prix de ces ouvrages sont, soit restés stables, soit ont reflué. Pour ce qui est des tenues scolaires, la baisse des prix est de l’ordre de 200 à 300 F, selon le sexe et la taille de l’enfant. Autre décision forte du ministre du Commerce, c’est celle d’interdire la vente de tous ces biens au sein des établissements scolaires. Sur ce, autant les éditeurs, les libraires que les maisons de confection, se sont accordés avec leur hôte qu’il faut « sacraliser les établissements scolaires, qui sont des temples du savoir et non des temples marchands ». Les pratiques telles que les ventes conditionnées ou liées (scolarité+livres+tenue) sont dès lors proscrites.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Bien que la volonté d’encadrement des prix des manuels scolaires soit une constante depuis au moins huit ans, il s’en trouve encore dans la communauté éducative et chez les vendeurs, qui fonctionnent en marge de la réglementation. C’est pour contrer leurs actions que des contrôles ont été instruits. De même, un numéro vert sera mis à la disposition des partenaires du Mincommerce, pour dénoncer tout cas de transgression à travers le territoire national. Mieux encore, le ministre du Commerce a annoncé l’organisation dans les prochains jours d’une foire de la tenue scolaire et l’introduction dans les ventes promotionnelles des manuels scolaires. Des mesures d’accompagnement qui ont rencontré l’aval des cosignataires des actes du 14 août dernier, mais qui devraient davantage ravir les parents d’élèves.

Les prix homologués ont fait l’objet d’un consensus.

Serges Olivier OKOLE | Cameroon-tribune

Populaires cette semaine

To Top