Features

Panique : Des coups de feu à la prison centrale de Maroua

prison-centrale-de-maroua

Selon des sources qui ont contacté, un membre présumé de la secte meurtrière Boko Haram, détenu au sein de l’établissement pénitentiaire depuis 2014, a essayé de s’évader hier samedi 10 septembre en mi-journée, avant d’être abattu par un gardien de prison.

Depuis 2013 que le Cameroun fait face à la guerre contre Boko Haram, la prison centrale de Maroua, région de l’Extrême – Nord, est l’objet d’une surpopulation carcérale suffocante. A se fier aux données puisées à bonne source, la maison d’arrêt, outre ses pensionnaires « normaux »,  abriterait près d’un millier de personnes interpellées pour des liens supposés ou réels avec la secte barbare et obscurantiste Boko Haram.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Il y a quelques mois, Issa Tchiroma Bakary le ministre de la Communication au cours d’une conférence de presse délivrée à Yaoundé, avait affirmé que la plupart de ces personnes, avaient déjà été jugées par des tribunaux militaires, avec à la clé, des fortunes diverses, dont des condamnations à mort.

Comme seule précision, notre source a indiqué que c’est l’impossibilité pour les gardiens de prison de rattraper le fugitif, qui a amené l’un de ses geôliers, à lui donner la mort par fusillade. Notre informateur qui a dit ignorer le nom de l’infortuné, n’a pas non plus précisé s’il s’agissait d’un détenu de nationalité  nigériane ou camerounaise.

Darren Lambo Ebelle

Populaires cette semaine

To Top