Culture'Urbaine

Pala Pala: Tous fous de Mani Bella

Son «Pala Pala» est en passe de devenir le phénomène musical de l’année 2014. Le tube de Mani Bella est un véritable concept. Un nouveau terme s’est même ajouté au lexique de la chanteuse : ses fans parlent de la « pala pala attitude ». C’est donc un mouvement que lance Mani Bella, l’auteur de ce morceau qui s’écoute à tous les coins de rue, d’un bar ou d’une discothèque à l’autre, d’une maison à l’autre…

Comment ce bikutsi parlant d’une femme déboussolée par l’amour a-t-il réussi le plébiscite national ? Un clip coloré avec des danseurs énergiques, un rythme entraînant, une chanteuse au look tout aussi déjanté que sexy (pas de surprise compte tenu du registre), un refrain qui ne s’oublie pas, même pour les plus petits. Voilà quelques ingrédients de la réussite de « Pala Pala ». Des textes un peu moins rustiques que les lyrics en général offerts par les chanteurs de bikutsi de la génération actuelle, s’ajoutent également à cette longue liste de détails révélateurs du succès de « Pala Pala ».

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

La notoriété de Mani Bella éclate au-delà des frontières nationales. Son clip, qui compte plus d’un millions de vues sur le site You Tube, est passé en boucle par « Trace Africa », chaîne de télévision musicale diffusée par satellite sur le continent, avec une place de n°1 dans le Top 10 des hits africains en mai dernier. Vendredi 15 août 2014, « Pala Pala » a clôturé le journal Afrique de France 24, étant présenté comme la chanson du moment. Cette onomatopée s’invite dans les discours, les sketchs et même les parodies. L’humoriste Fingon Tralala s’en est servi pour railler à sa manière la débâcle des Lions Indomptables au Mondial brésilien. De cette reprise comique, Mani Bella a déclaré : « J’ai vraiment apprécié la parodie de mon frère Fingon Tralala. C’est très réussi et j’ai même fait un post sur les réseaux sociaux où je lui disais merci. Son œuvre m’apporte plus de visibilité et c’est ça l’objectif. »

Si la star du bikutsi a apprécié l’œuvre de Fingon, elle sourit moins quand les rumeurs de plagiat s’en mêlent. Le nommé Njimbam Musica, artiste camerounais, se présente auprès des médias comme l’auteur du concept « Pala Pala ». A de nombreuses dates, il a d’ailleurs posté sur sa page Facebook un clip de 4 minutes portant le même titre, affublé de la phrase : « Palapala version originale depuis 2013 », comme pour réclamer la paternité de ce phénomène, que la chanteuse a mis sur le marché en novembre 2013. Avec cette polémique, Mani Bella paye la rançon de la gloire…

Mani Bella et son tube: le succès au rendez-vous.

 © Monica NKODO | Cameroon Tribune

Populaires cette semaine

To Top