Features

Oubliez Miss Monde, voici Miss Musulmane !

world-muslimah-beauty-indonesie-miss-musulmane

En marge du Miss Monde, actuellement en préparation intensive, un autre concours de beauté s’est tenu en Indonésie pour la première fois : Miss Musulmane. Et c’est une Nigériane qui a été couronnée.

Alors que l’île de Bali s’apprête à accueillir l’un des plus grands concours de beauté dans lequel 130 jeunes femmes vont prétendre au titre de Miss Monde, une autre ville d’Indonésie voyait le sacre de la gagnante d’un concours plus singulier. A Jakarta se tenait en effet la final de Miss Musulmane du monde 2013, basé à la fois sur la beauté de ses candidates mais également leur piété.

C’est effectivement plus sur des critères religieux qu’esthétiques que le jury s’est appuyé pour élire sa Miss. Les participantes devaient toutes porter le voile et savoir lire parfaitement les versets du Coran. Sur le site officiel du concours, à côté du portrait officiel de chaque Miss locale et nationale, on peut lire avant même leurs passions et activités, leur rapport avec la religion et plus particulièrement le hijab (voile). « Nous essayons de redéfinir la beauté de l’islam, la beauté des femmes dans l’islam, où peut-être en raison de l’hédonisme et du consumérisme, elles pensent que la beauté est celle de la peau blanche, ou d’un beau corps« , explique Eka Shanti, organisatrice de la compétition à l’AFP. Une réponse directe, donc, au concours de Miss Monde qui se tiendra prochainement dans le pays.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Après plusieurs épreuves, le jury a sélectionné 20 candidates, dont 14 Indonésiennes, une Nigériane, une Iranienne, une Malaisienne, une Brunéienne et une Bangladaise. Au terme du concours, retransmis en direct comme tout autre concours de Miss, c’est finalement la Nigériane Obabiyi Aishah Ajibola, une étudiante de 21 ans, qui a remporté le titre. A la clé, pas de voiture ou de bourse, mais un voyage à la Mecque accompagnée de l’un des 100 orphelins qui constituaient le jury final. « J’essaye du mieux que je peux de m’assurer que je ne représente pas mal l’Islam dans cette société toujours prête à blâmer les musulmans et les symboles de l’Islam dès que l’occasion se présente, explique la gagnante sur sa page de candidature. Où que j’aille, je suis fière d’être musulmane et je ne me sens pas moins importante face aux autres. »

Sources : Au feminin

Populaires cette semaine

To Top