Actu'Décalée

Otages :Quatre adolescents kidnappés à Koza

Koza-Boko-Haram-Extrême-nord

Les assaillants ont profité de la cérémonie de restitution des dons du chef de l’Etat aux populations déplacées pour commettre leur forfait. Selon certaines informations, quatre adolescents, dont deux garçons, ont été kidnappés par des inconnus dans la matinée du 10 septembre 2015 dans le village Kouftah, arrondissement de Koza.

De l’avis de Baldagui Baldina, deuxième adjoint au maire de la commune de Koza, «les quatre adolescents vaquaient à leurs occupations quand des individus armés de machettes sont venus les prendre. C’est quand leur maman est allée leur apporter de la nourriture qu’elle s’est rendue compte de l’enlèvement des enfants. Elle a aussitôt alerté l’entourage et nous avons, à notre tour, saisi les militaires en poste à Nguétchéwé, ceux de la base de Mora et le sous-préfet de Koza».

Des riverains qui effectuaient des travaux champêtres non loin de là ont affirmé avoir effectivement aperçu les quatre jeunes partir en compagnie de quatre autres individus armés de machettes et prenant la direction de Gaboua-marché. «Ils sont partis par Médélé et ont traversé de l’autre côté de Mora, vers le village Mahtal, du côté de la montagne», a confié une riveraine aux forces de l’ordre qui se sont aussitôt lancées à leurs trousses. Actuellement, le ratissage se poursuit pour retrouver les enfants et mettre le grappin sur les kidnappeurs.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Selon un agent de développement communautaire en service à Koza, les assaillants auraient profité de la séance publique de distribution des denrées alimentaires aux populations déplacées ce 10 septembre à Koza-centre pour visiter le village Kouftah. «On était occupé avec la distribution du don du chef de l’Etat aux déplacés. Les villages étaient presque vides et les assaillants en ont profité, certainement pour se ravitailler. Cette pratique est monnaie courante dans ces villages frontaliers, où les adeptes de Boko Haram attaquent pour s’emparer des vivres et du bétail», confie-t-il. Pour l’heure, on est toujours sans nouvelles des quatre adolescents dont l’âge varie entre 13 et 15 ans.

Jacques Kaldaoussa

Populaires cette semaine

To Top