Features

Opération Epervier: Iya Mohammed auditionné devant le tribunal criminel spécial

Iya-Mohammed-tribunal

Mardi 14 Avril 2015, l’ancien président du Coton Sport de Garoua déposait comme témoin sous serment. Par ailleurs, son audition se poursuivra jusqu’au jeudi 16 Avril 2015. Le prétoire I du tribunal criminel spécial (TCS) avait fait son plein d’œuf ce mardi 14 Avril 2015 dés 10 heures. Iya Mohammed et son principal coaccusé M. Fotso Lucien étaient à la barre, pour répondre des faits de détournement des deniers publics en coaction. Au cours de la précédente audience, M. Yap Abdou parlant au nom du tribunal, avait estimé les charges suffisantes pour pouvoir juger l’ex DG de la SODECOTON dont le montant global des malversations s’élève à 11 milliards de nos francs.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

A l’audience de ce mardi, les différents détournements imputés à Iya Mohammed, ont été passés au peigne fin, aussi bien par les avocats de l’Etat du Cameroun que par le Ministère public. Dans un premier temps, répondant aux questions des avocats de l’Etat, l’ancien DG de la
Sodecoton a été appelé à s’expliquer sur l’augmentation abusive de son salaire. L’augmentation de mon salaire a-t-il répondu, avait été décidé par le conseil d’administration. Dans le même ordre d’idées, les avocats de la partie civile ont interrogé l’accusé sur le volet relatif aux remboursements médicaux. La récurrence des décharges de remboursements occulte mal, a indiqué l’un des conseils de l’Etat du Cameroun, des détournements colossaux. S’agissant du volet lié à la « direction des huileries », ainsi qu’au volet tourtereaux, il est reproché à l’ancien DG et à ses compères d’avoir détourné la rondelette somme de 6,94 milliards de FCFA. En même  temps, dans le volet « expertise », le tribunal accuse Iya Mohammed d’avoir recouru à une expertise incompatible avec l’activité de la Sodecoton, pour un montant de 350.000 000 FCFA. Dans le cinquième volet de l’accusation, Iya Mohammed s’est expliqué sur le lien juridique qui existe entre coton sport et la Sodecoton, à ce sujet, l’ancien président de l’instance faîtière du football Camerounais a indiqué qu’un lien juridique indéniable existe entre les deux entités.

Toutefois, pour recadrer les débats, le Ministère public a clairement allégué qu’il n y avait aucun lien juridique entre les deux structures, parce que Coton Sport était juridiquement une entité indépendante. Dans ce volet, l’ancien DG est accusé d’avoir dérobé la mirobolante somme de
04 milliards de FCFA. Affaire à suivre…

Yves Junior Ngangue

Populaires cette semaine

To Top