Features

Ömer Faruk Dogan l’ambassadeur de Turquie au Cameroun s’en va

l’ambassadeur-Turquie-Ömer-Faruk-Dogan-Cameroun

Arrivé en fin de séjour, l’ambassadeur de Turquie au Cameroun a été reçu, hier, par le président Paul Biya. L’heure était aux adieux, hier en mi-journée, au palais de l’Unité. Le président Paul Biya recevait l’ambassadeur de Turquie, Ömer Faruk Dogan, arrivé en fin de séjour.

Ce rituel protocolaire, occasion idoine de présenter l’état de la coopération bilatérale, n’a pas dérogé à la règle. Les entretiens, selon le diplomate turc, ont en effet  permis d’établir que les échanges entre les deux pays se sont intensifiés, que la coopération bilatérale évolue nettement. Pour les trois années qu’aura duré sa mission, Ömer Faruk Dogan aligne des faits probants : l’ouverture de l’espace aérien national à la compagnie nationale turque, avec pour conséquence, la baisse de coûts de transport sur certaines lignes. Une baisse qu’enregistrent aussi certains matériaux de construction, grâce à des importations de Turquie. Des projets bilatéraux sont en cours d’exécution. Le fait le plus important demeure toutefois, pour lui, la visite d’Etat du couple présidentiel camerounais en Turquie, en mai 2013. Ce séjour officiel du chef de l’Etat en terre turque, constituait, pour ainsi dire, un retour d’ascenseur, après la visite en 2010 au Cameroun de l’ancien chef d’Etat turc, Abdullah Gül.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Fier de ce constat, l’ambassadeur réaffirme les bonnes intentions de son pays à accompagner le Cameroun à l’émergence dont le cap est fixé en 2035. Et bien avant cela, dans la mise en place d’infrastructures, dans la perspective des Coupes d’Afriques des nations (Can) féminine et masculine de 2016 et 2019. Face au terrorisme, auquel son pays est également confronté, Ömar Faruk Dogan assure de la solidarité et l’assistance de son pays envers le Cameroun.

Le diplomate turc rend par ailleurs hommage au peuple camerounais pour son hospitalité. Il révèle avoir visité, pendant son séjour, toutes les régions du Cameroun. Il a admiré cette mosaïque de paysages, de peuples et de cultures qui forment le Cameroun. Il s’est fait aussi de nombreux amis et gardé de beaux souvenirs. Des raisons et bien d’autres qui lui font dire qu’il s’en va, tout en laissant son cœur au Cameroun.

L’entretien, dense et empreint de cordialité et d’attentions réciproques, s’est terminé par des échanges de cadeaux.

Monda Bakoa

Populaires cette semaine

To Top