Buzz

Officier, il tue son épouse et se donne la mort a Yaounde

homicide-officier-cameroun

Monsieur Effioh Vincent, officier de la police camerounaise 3e grade, en service au Commissariat des chemins de fer, dont l’unité est située à une centaine de mètres de la gare marchandises de Yaoundé, a tué son épouse, la nommée Effioh Barbara, employée au service recouvrement de la direction générale du Crédit Foncier du Cameroun.

Le drame est survenu ce matin entre 8h 05 et 08h20. Il a constaté l’absence de son épouse quand il est rentré à la maison après une nuit de garde au poste de police.

M. Vincent Effioh, était connu des services de sécurité du Cfc, il n’a pas eu de difficultés pour avoir accès au bureau de son épouse.Selon la collègue de Madame Barbara Effioh, une fois dans le bureau, il a demandé à son épouse les raisons qui l’ont poussé à passer la nuit hors du domicile conjugal.

Celle-ci a répondu qu’elle ne souhaitait plus continuer à vivre sous le même toit que lui. La collègue, par décence, est sortie du bureau pour laisser le couple discuter dans l’intimité. Au cours de l’échange, le drame est survenu. Après avoir tué son épouse, Vincent Effioh s’est donné la mort.

D’après les témoignages recueillis sur le lieu du drame, M. Effioh Vincent est arrivé au Crédit Foncier du Cameroun ce matin après avoir constaté que son épouse avec qui il est en froid depuis quelques temps, a passé la nuit hors du domicile conjugal. Une autre source, proche de la défunte, nous a affirmé que cette dernière a été déposée à son lieu de travail par sa sœur chez qui elle a passé la nuit.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

La vendeuse de sandwiches que nous avons interrogée, est précise « cette femme a acheté son pain ce matin comme d’habitude, chez moi aux environs de 8h. J’ai même vu son mari passer après elle. Quelques minutes après, on me dit qu’elle a trouvé la mort. C’est une de mes clientes fidèle qui meurt comme ça » dit-elle les yeux larmoyants. Plus loin un chauffeur signale avoir discuté avec Effioh Vincent « je l’ai vu quand il passait ici. Nous avons même blagué. Je ne savais qu’il allait faire un crime » nous lance l’inconnu

Selon certaines informations recueillies auprès des membres de la famille de la défunte, Barbara Effioh avait décidé de quitter son époux, après avoir constaté que ce dernier était un homme violent et impulsif. Monsieur Effioh aurait menacé de mort, avec une arme à la main, celle qui l’avait mis au monde.

C’est à partir de ce moment, que Madame Effioh avait regretté d’avoir épousé un homme violent capable de menacer de mort sa propre mère. Le couple qui disparaît était marié depuis près d’un an et ne laisse pas d’enfants.

Armand Ougock

Populaires cette semaine

To Top