Features

Obsèques de Françoise Foning: Les contributions divisent la famille et la commission du RDPC

Foning-francoise-Gfac-femmes d’affaires

Le Comité d’organisation conduit par le fils aîné de la défunte maire de Douala 5e invite les potentiels contributeurs à verser leurs cotisations dans des comptes ouverts à cet effet. Au sein de la commission initiée par le Rdpc, l’on relativise la démarche. La correspondance rendue publique par le Comité d’organisation des obsèques de l’honorable Foning dirigé par le fils aîné de la défunte est sans équivoque.

«Pour des raisons de transparence, la famille de Madame Foning née Tsobgny Françoise souhaite informer l’opinion nationale et internationale qu’à la demande insistante des amis et connaissance de l’illustre disparue, seul le comité d’organisation piloté par Salomon Tsobgny, fils aîné de la défunte, a été mandaté à ouvrir les comptes ci-dessous pour recevoir les contributions financières de la part des bonnes volontés.»

A la lecture, les comptes indiqués sont logés à Afriland first bank et dans l’entreprise de transfert d’argent Express Union. Selon la communication signée de Salomon Tsobgny, présenté comme le président du Comité d’organisation des obsèques de l’honorable François Foning, la décision de rendre publique cette seconde communication autour des obsèques de l’ancienne maire de Douala 5e est liée au constat de la grosse mobilisation du grand public, de l’élite, des autorités administratives, des benskineurs, des bayam-sellam, du Gfac, de la mairie de Douala 5e, «et surtout du Comité central du Rdpc avec sa commission d’appui dirigé par le ministre Jean Kueté sur le plan national, le très honorable Tobbo Eyoum au Littoral et le ministre Nganou Djoumessi l’Ouest.»

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Approché pour en savoir sur l’esprit de la correspondance, des sources internes au comité d’organisation indiquent leur opposition à l’initiative de collecte du Comité central du Rdpc tout comme les mêmes sources, sous cape, dénoncent la démarche des élites de la Menoua. Des élites organisées autour du ministre Jean Pierre Fogui. «Nous ne nous opposons pas aux marques de sympathie qui nous sont exprimées depuis le décès de la mère Mais il question qu’il y ait une traçabilité dans les collectes faites autour du décès de Madame Foning.» En fait, les mêmes sources dénoncent «le flou entretenu par certaines personnalités autour des contributions depuis le décès de la maire de Douala 5e,»

En visite d’évaluation des Baleng, le 1er mars 2015, le recteur de l’Université de Dschang, Anaclet Fomethe et le délégué du gouvernement auprès de la Communauté urbaine de Bafoussam, Emmanuel Nzeté relativisent les appréhensions de la famille Tsobgny. Vice-président de la commission de gestion du site de l’Ouest, Emmanuel Nzeté soutient que «les obsèques de Madame Françoise Foning ne peuvent pas exclusivement être une affaire de sa famille biologique.

Il s’agit pour le Rdpc et tous les Camerounais qui se reconnaissent en elle de lui rendre hommage indépendamment de celui que lui rend sa    famille.» Dans les faits, le comité d’organisation conduit par le fils aîné revendique «la non-implication du comité de Yaoundé» dans les préparatifs desdites obsèques. «Nous avons engagé la construction du caveau et l’aménagement des espaces d’accueil des potentiels convives sans le moindre apport du Comité central du Rdpc.,, Une posture relativisée par les mandataires de la commission d’organisation. Si le Professeur Anaclet Fomethe salue l’état d’avancement des travaux, «il explique que le rapport d’observation sera transmis à la commission de supervision pour appréciation.»

Joseph OLINGA N

Populaires cette semaine

To Top