Features

Obiang Nguema écrit à Paul Biya sur l’état des relations Cameroun – Guinée Equatoriale

Theodoro-Obiang-Nguema-Mbasogo_guinee_equatoriale

Le chef de l’Etat a reçu, mercredi au palais de l’Unité, le ministre équato-guinéen des Affaires étrangères et de la Coopération, Agapito Mba Mokuy. «  Excellentes » ! C’est l’appréciation que fait des relations bilatérales entre Yaoundé et Malabo,  Agapito Mba Mokuy, ministre équato-guinéen des Affaires étrangères et de la Coopération, reçu mercredi en mi-journée au palais de l’Unité, par le président Paul Biya.

L’hôte du chef de l’Etat était accompagné d’une délégation comprenant Pastor Micha Ondo Bile, ancien ministres des Affaires étrangères, conseiller à la présidence de la République et Inocencio Esono Olo, ambassadeur, chargé de missions spéciales au ministère des Affaires étrangères et de la Coopération de Guinée équatoriale. Ce fut l’occasion pour l’émissaire de Malabo de remettre un « pli fermé » du chef de l’Etat équato-guinéen, Teodoro Obiang Nguema Mbasogo, à son homologue camerounais, Paul Biya. Il s’est voulu discret sur sa teneur, précisant toutefois que le message avait trait à la coopération bilatérale.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

« Excellentes », les relations bilatérales entre les deux pays voisins, le sont en effet, bien  qu’émaillées parfois par des questions consulaires. On pourrait  jauger la qualité de ces relations à l’aune de certaines données. Le nombre de contacts au sommet par exemple : la fréquence des échanges épistolaires portés par des envoyés spéciaux est importante. Le précédent émissaire en date de Malabo à Yaoundé remonte au 21 juillet 2015. L’on se souvient qu’à cette date, le Premier ministre, chef du gouvernement, Philemon Yang, a reçu, au nom du chef de l’Etat, Baltasar Engonga Edjo, ministre d’Etat de Guinée équatoriale, en charge de l’Intégration régionale. Cet envoyé spécial n’avait pas, lui, non plus, révélé le contenu du message qu’il transmettait de la part du président équato-guinéen.

Il s’était toutefois empressé de relever l’excellence des relations bilatérales et d’ajouter qu’en tant que président en exercice de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac), le président Obiang Nguema Mbasogo communiquait régulièrement avec ses pairs sur des questions d’intérêt commun. Autre élément témoin de l’état des relations bilatérales : la vitalité de la grande Commission mixte. A la faveur de la huitième session de cette instance tenue en août 2012, le ministre Agapito Mba Mokuy affirmait que « son pays ne se séparera jamais du Cameroun ».

MONDA BAKOA

Populaires cette semaine

To Top