Santé

Nutrition : Le cube peut nuire à la Santé

Maggi_Cube

Utilisé en cuisine pour aromatiser les repas, cet ingrédient peut causer quelques désagréments à l’organisme. A chaque fois qu’elle cuisine son ndolè, Mama Mado rajoute à la fin son ingrédient secret : du cube Maggi. Telle que le faisait la dame dans la publicité qui inondait les chaines nationales il y a 10 ans. Ce geste, la femme au foyer l’exécute systématiquement à chaque fois qu’elle cuisine un repas salé. Pour elle, c’est simple, il n’existe pas de bon plat sans ces arômes en cube. Les bavardages de ses soeurs et de sa mère à ce propos n’y changent rien. La mère est convaincue que seuls les cubes finalisent ses petits plats.

Ses  voisines et autres femmes de son entourage qualifient l’arôme de « petit poison ». Depuis quelque temps, elles font l’impasse sur le sel cubique et ne se contentent plus que de la poudre égrainée blanche pour assaisonner leurs repas. Cette décision, elles l’ont prises après qu’il leur est parvenu que le « cube » est à l’origine de bons nombre de cancers. Depuis, ces bonnes femmes l’ont en horreur et éloignent tout ce qui y ressemble dans leur maison.

L’utilisation des cubes, bouillons et autres épices commercialisés présente sans aucun doute un danger : le trop plein de sel. Quel que soit le repas consommé, il est toujours recommandé de manger peu de sel, peu de sucre et de pratiquer une activité physique. En gros, le problème ici c’est l’excès. Pour résoudre ce problème, Dr Ngougni, cardiologue, préconise d’avoir la main lourde sur soit le sel, soit le cube. « Les femmes font très souvent cette erreur, mettre du sel en début de cuisson, et rajouter du cube par la suite.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

L’idéal dans ce cas c’est soit utiliser rien que du sel, soit se contenter du cube pour ceux qui ne peuvent pas s’en passer », explique le médecin. Au-delà du dosage, le réel problème des cubes reste leur composition. Invisible sur leur emballage, elle reste inconnue des consommateurs qui semblent très peu soucieux de ce qu’il y a dans leur secret de cuisine. Le goût qu’il leur procure dans la bouche pour eux est sans doute plus important. En réalité, ces carrés de légumes ou d’animaux sont issus d’un long processus industriel qui renferme de nombreux ingrédients. Notamment une énorme quantité de sel, du glutane monosodique qui est un additif alimentaire qui incite le goût et se compose de féculents et de sucre, ce qui favorise l’obésité.

La plupart de ces cubes d’assaisonnement  contiennent plus d’une dizaine d’éléments : des arômes artificiels, des additifs alimentaires, des produits synthétiques, etc. Ceux-ci ne sont pas des plus sains. Aucune étude détaillée n’a jamais été menée sur le sujet. Et, dans un contexte où les scandales alimentaires poussent les uns et les autres à faire attention à ce qui se retrouve dans leur plat, aucun contrôle n’est effectué. Quoi qu’il en soit, ces cubes qualifiés de « petites bombes industrielles » sont à utiliser avec précaution.

Inès Ntsama

Populaires cette semaine

To Top