Features

Nomination des Généraux: Mécontentement au sein de la Gendarmerie Nationale

Jean-Baptiste Bokam-GENDARMERIE-NATIONALE-CAMEROUN-TROUPES-signature

La récente nomination des généraux de bridages issus essentiellement de l’armée de terre n’aurait pas été appréciée chez les hauts gradés de la gendarmerie nationale. Ces derniers estiment que leur corps a été lésé.

Les officiers supérieurs de la gendarmerie nationale n’auraient pas apprécié le dernier décret du chef de l’Etat, Paul Biya, portant nomination de cinq nouveaux généraux de brigade. Pour cause, aucune promotion n’a été faite au niveau de leur corps.

Selon le quotidien Mutations qui révèle cette information dans son édition du jeudi 20 août 2015, l’acte du chef suprême des armées n’est pas passé inaperçu, surtout que la gendarmerie nationale ne dispose que de six généraux sur la trentaine en activité au sein de l’armée. Plus encore, les bérets rouge ont par ailleurs perdu deux généraux entre 2014 et 2015 : le général de division Mambou Deffo, ancien inspecteur général de la gendarmerie nationale eu secrétariat d’Etat auprès du ministre de la Défense chargé de la gendarmerie nationale (Sed), et le général de brigade Mohamadou Hamadicko, anciens Directeur général de l’Eiforces.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Mutations indique que l’acte du chef de l’Etat du 13 août dernier n’a pas remplacé les deux officiers-généraux décédés, ce qui suscite des incompréhensions. Des incompréhensions nourris du fait que, à l’exception de la première et la deuxième région de gendarmerie commandées par des généraux, la troisième et la quatrième région nouvellement créés sont commandées par des colonels.

Le journal souligne également qu’avant le décret de jeudi dernier, la dernière nomination des généraux par le président Paul Biya remontait au 11 mars 2011. Le président de la République avait nommé 10 colonels et capitaines de vaisseau aux grades de général de brigade et Contre-Amiral. Deux officiers généraux de gendarmerie figuraient sur les listes.

En rappel, la gendarmerie nationale dispose de six généraux. Les généraux de division Ivo Desancio Yenwo (Directeur de la sécurité présidentielle), Simon Pierre Dagafounangsou (Commandant de la première région de gendarmerie avec poste de commandement à Yaoundé), Laurent Claude Angouan’d (Directeur central de l’administration et de la logistique à la gendarmerie nationale), Isidore Obama (Commandant de la 2èmerégion de gendarmerie), et les généraux de bridage Daniel Njock Elokobi (Directeur de la coordination centrale de la gendarmerie nationale) et Doualla Massango.

Onana N. Aaron

Populaires cette semaine

To Top