Features

Nigéria: Le chef de Boko Haram localisé

Boko-Haram-Amadou Ali-Kolofata- Shekau

Le chef de Boko Haram qui s’est manifesté dans une nouvelle vidéo diffusée avant hier, a été localisé, selon l’Etat major nigérian qui ne donne aucun détail sur l’information. Le leader de Boko Haram, Mahamadou Shekau multiplie ces derniers jours de déclarations intempestives qui n’ont aucune valeur car il ne s’empêche pas de proférer de menaces à l’encontre du Tchad et du Niger. Dans la dernière vidéo, il n’est pas difficile de constater qu’il a du mal a faire bouger son bras droit.

Le leader de Boko Haram aurait été blessé?

Pendant toute sa diatribe contre les pays coalisés, il n’a jamais fait bouger son bras droit qu’une seule fois lorsqu’il concluait son intervention. L’hypothèse d’une blessure au bras droit se confirme. Un officier nigérian a estimé que le leader de Boko Haram aurait été blessé entre Maiduguri et Gambaru.

Dans sa nouvelle apparition, Shekau a cherché à soigner son image. C’est une première. Lui qui, par le passé, était trop agité, a tenu à faire une déclaration soigneusement préparée et organisée. Il se présente en Imam de Djama at Ahlil Sunna qui de part son rang religieux donne des conseils en se basant sur des versets coraniques.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Mais il ne fait pas cette fois ci allusion aux massacres que son mouvement perpètre contre des paisibles citoyens. Dans une vidéo, il a déjà reconnu les massacres de Baga » nous les avons tués à Baga conformément aux ordres de Dieu », a ainsi indiqué l’imam de Djama at Ahlil Sunna. Cette fois ci, il évoque l’Islam et rappelle les pays coalisés qu’ils sont en train de combattre Dieu et l’Islam.

« Ce message n’est pas une déclaration de guerre mais un appel à vous pour écouter et obéir Allah », une sorte d’appel de « détresse » de Shekau dont les atrocités contre les civiles lui ont fait perdre toute sympathie populaire. L’étau commence à se resserrer contre lui et l’intervention militaire africaine apportera ses fruits. Il faut commencer par détruire tout l’arsenal que ce groupe terroriste a pu amasser durant les cinq années d’une lutte dont l’armée nigériane a minimisée.

© Source : times24.info

Populaires cette semaine

To Top