Actu'Décalée

Nigeria: coup de filet contre Boko Haram

Usman-Shuaibu-alias-Money-Boko-Haram

Plusieurs hauts cadres présumés de la secte terroriste dont le très redoutable Usman Shuaibu, alias Money, ont été arrêtés par l’armée. L’offensive lancée contre les combattants de Boko Haram par l’armée nigériane s’est soldée par une moisson abondante.

21 hauts cadres présumés de la secte terroriste viennent d’être arrêtés dans les Etats de Lagos, Kano, Plateau, Enugu et Gombe. Lagos se taille la part du lion avec 12 ressortissants sur les 21 suspects. Ce résultat est le fruit d’une opération menée depuis le 15 août dernier visant à traquer les adeptes de Boko Haram qui s’apprêtaient à lancer une série d’attentats dans plusieurs localités du pays. Dans un communiqué publié dimanche dernier, le Département de la sécurité d’Etat (DSS) annonce que parmi les personnes arrêtées, figure le très recherché Usman Shuaibu, alias «Money», à qui l’on attribue l’organisation de plusieurs attentats dans le nord-est, près de Maiduguri. L’intéressé a, en effet, reconnu l’implication de ses adeptes dans plusieurs attentats-suicides. «Shuaibu a avoué être le chef de file d’une équipe de neuf membres de la secte, envoyés à partir de la forêt de Sambisa pour perpétrer des attaques. Il a révélé que quatre des neuf ont été utilisés comme kamikazes pour commettre des attentats-suicides», indique une source sécuritaire. Ahmed, alias Abubakar, un autre haut cadre présumé de ce mouvement jihadiste arrêté, serait pour sa part responsable de la confection des engins explosifs.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Dans la nasse de l’armée nigériane, plusieurs responsables de la coordination et de l’exécution des attaques de Potiskum, Kano, Zaria et Jos qui ont fait plusieurs morts et de nombreux blessés. Un adolescent de 14 ans, soupçonné de renseigner les fondamentalistes sur les règles de sécurité de l’aéroport d’Abuja est actuellement, selon des sources, en cours d’exploitation par le DSS. Selon les services de renseignement nigérian, ces arrestations ont non seulement permis de déjouer plusieurs attentats en préparation contre plusieurs villes, notamment Lagos, mais ont contribué à faire échec à l’avancée des djihadistes. «L’arrestation de ces éléments terroristes déclarés a aidé, dans une large mesure, à éviter des attaques dévastatrices dans cette zone», précise le DSS. Ce dernier signale également la présence à Abuja de nombreux membres de Boko Haram dont le but est de déstabiliser le Nigeria. D’après un bilan présenté dimanche dernier, les exactions de Boko Haram ont déjà fait plus de 15 000 morts et 1,5 million de déplacés en six ans. Selon Muhammad Sani Sidi, chef de l’Agence nationale d’urgence, 57 743 Nigérians ont trouvé refuge dans les pays voisins pour se mettre à l’abri des actes de violence des insurgés.

Sainclair MEZING

Populaires cette semaine

To Top