Features

Nicolas Nkoulou : « Je fais partie de ceux qui n’ont pas assuré au Mondial »

Nicholas Nkoulou

Le défenseur international camerounais de Marseille, Nicolas Nkoulou, s’est dit jeudi « convaincu » que sa sélection avait « des arguments » pour faire mieux en Coupe du monde

Le défenseur international camerounais de Marseille, Nicolas Nkoulou, s’est dit jeudi « convaincu » que sa sélection avait « des arguments » pour faire mieux en Coupe du monde mais « il ne suffit pas d’avoir des noms, il faut le démontrer ».

Eliminée dès le premier tour du Mondial brésilien, la sélection camerounaise a totalement raté son tournoi, avec trois défaites en trois matches. « Sur l’ensemble de l’équipe, je suis convaincu qu’on avait des arguments, c’est dommage, on est passé au travers. Mais il ne suffit pas d’avoir des noms il faut le démontrer », a déclaré le défenseur en conférence de presse.

Interrogé pour savoir s’il visait certains joueurs, Nkoulou a répondu: « Pas du tout. Je fais partie de ceux qui n’ont pas assuré. Je suis déçu mais la vie continue ». Les Camerounais sont bien partis en Coupe d’Afrique des Nations, avec deux victoires en deux matchs en qualification. « nous allons essayer de gagner les autres matches, en espérant redonner envie au peuple camerounais », a terminé Nkoulou.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Arrivé à l’OM à l’été 2011, Nicolas Nkoulou entame sa 4e saison à l’OM. Il fait désormais partie des cadres de l’équipe et les jeunes qui s’entraînent avec le groupe professionnel observent forcément beaucoup les joueurs comme lui. Le Camerounais en a bien conscience et joue pleinement son rôle sans se mettre de pression: «Je me remets en questions régulièrement donc je n’ai pas de pression particulière par rapport à mon statut. Je suis aujourd’hui observé par les plus jeunes, donc je dois faire attention à ce que je fais. Je dois donner le bon exemple.»

Arrivé à l’OM à l’été 2011, Nicolas Nkoulou entame sa 4e saison à l’OM. Il fait désormais partie des cadres de l’équipe et les jeunes qui s’entraînent avec le groupe professionnel observent forcément beaucoup les joueurs comme lui. Le Camerounais en a bien conscience et joue pleinement son rôle sans se mettre de pression: «Je me remets en questions régulièrement donc je n’ai pas de pression particulière par rapport à mon statut. Je suis aujourd’hui observé par les plus jeunes, donc je dois faire attention à ce que je fais. Je dois donner le bon exemple.»

Par Journalducameroun.com avec leparisien.fr et om.net

Populaires cette semaine

To Top