Features

Ni John Fru Ndi : « …Albert Dzongang a essayé de me piéger en prenant des photos avec moi… »

john_fru_ndi_anniversaire
Le chairman présente les multiples contacts de cet opposant instable avec le SDF et conclut «qu’il n’est pas  sérieux». Interrogé samedi dernier sur le retour du fondateur du parti de l’opposition La ? dans les rangs du Rassemblement Démocratique du Peuple Camerounais (RDPC), Ni John Fru Ndi, le président du Social Democratic Front (SDF) s’est voulu clair: «Albert Dzongang n’est pas sérieux». Dans la publication du quotidien Le Jour de ce lundi 10 août 2015, le chairman affirme que «Le retour d’Albert Dzongang ne signifie rien à ses yeux. Car cela démontre tout simplement aux Camerounais le style de politiciens que nous avons dans notre pays».

Selon les dires du Chairman: « Albert Dzongang a essayé de me piéger en prenant des photos avec moi à l’aide des caméras pour montrer que je le supporte. Après cela, il a fermé son parti et est venu me voir soi-disant qu’il veut travailler avec nous dans l’opposition. Je lui ai suggéré d’aller plutôt travailler dans les Hauts Plateaux, mais il a refusé et est allé supporter ce monsieur qui a la poissonnerie à Bafoussam afin de permettre à ce dernier de battre le SDF et d’avoir la Mairie RDPC à Bafoussam  et c’est de là que j’ai compris que ce Dzongang n’était pas sérieux».

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Pour le chairman, les Camerounais doivent faire attention à tous ceux-là qui se placent sur la scène politique nationale. « Un bon leader devrait aider le leader connu à grandir, à réussir parce que personne n’est éternel. Quand vous ne supportez pas le leader vous perdez parce que la victoire n’est pas individuelle mais collective. Car les gens viennent vous demander de travailler avec vous, vous leur donnez des conventions et après ils vont sur votre dos exiger des postes ministériels au RDPC », assène le président national du SDF.

Marie Colette Babassagana

Populaires cette semaine

To Top