Features

Ngaoundere : Un malade mental se réclamant de Boko Haram arrêté

ngaoundere-fou-malade mental-pédophile-Homme-Arrestation

Il s’est présenté à la police comme un membre de la secte Boko Haram. Les autorités administratives et des forces de défense ont décidé de déferrer à la prison centrale de Ngaoundere un malade mental qui s’est présenté à eux comme membre de la secte Boko Haram.

Au cours d’une patrouille mixte de l’armée, la police et la gendarmerie, le malade mental s’est approché des forces de maintien de l’ordre pour dire qu’il était Boko Haram, qu’il était en train de marcher sur Yaoundé et que les autres membres de la secte nigériane l’attendaient à la gare de Ngaoundere.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Arrêté et interrogé, il est resté sur ses déclarations. Déclarations qui, d’après une source dans les services du gouverneur de l’Adamaoua sont pleines d’incompréhension et de grossièreté. Le malade mental, lors de son audition, a affirmé, selon les gendarmes, qu’il était l’ami personnel du président de la République qu’il a rencontré il y a deux jours.

Depuis le 24 août 2014, il séjourne à la prison centrale de Ngaoundéré. Selon divers témoignages recueillis auprès de l’administration du pénitencier, l’homme est en délire depuis son arrivée. Il ne cesse de réclamer sa libération. Il a été mis en quarantaine.

© Le Jour : A.L

Populaires cette semaine

To Top