Actu'Décalée

Ngaoundéré: Un jeune homme tue sa fiancé à la suite d’une bagarre

morgue-mort-decede-assassiné-Ngaoundéré

Epris de jalousie, Marcel Kalgombe, jeune homme d’une trentaine d’années met un terme à la vie de celle qu’il prétendait pourtant aimer. C’est dans la nuit du 23 au 24 mars dernier que la nommée Emilienne Doyidi est passée de vie à trépas à la suite d’une bagarre. Son bourreau n’est autre que son amoureux avec qui elle vivait en concubinage depuis deux ans au quartier Souaré à Ngaoundéré, Région de l’Adamaoua. Docile au début de la relation, Marcel était devenu très violent depuis quelques temps. Les bagarres se multipliaient et, il suffisait d’une légère crise pour que le couple se sépare avant de se remettre ensemble quelques temps après.  

Cette nuit-là, Marcel, comme tous les soirs, se rend chez sa dulcinée à environ un kilomètre de son domicile. Il la trouve absente. Jointe au téléphone, Emilienne lui fait savoir qu’elle est chez sa maman. Une explication que Marcel réfute catégoriquement. Pour lui, elle serait dans les bras d’un autre homme. Rouge de colère, il décide de camper devant le domicile d’Emilienne.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

A son retour, pris de colère et poussé par la jalousie, il va se mettre à la rouer de coups. Dans l’étreinte, Emilienne se met à crier au secours. Marcel va lui mettre un morceau d’étoffe dans la bouche pour éviter que le voisinage ne soit alerté par ses cris de détresse. Une violence qui va finalement conduire à son décès quelques minutes plus tard. Conscient de son acte, Marcel prend la clé des champs.

Informé, l’adjudant-chef Christian Okono, Commandant de la brigade territoriale de Bideng lance un mandat d’arrêt. Les éléments des forces du maintien de l’ordre sont mis en alerte dans toute la région et au-delà. Quelques jours plus tard, le présumé assassin est rattrapé dans la ville de Garoua. Interpellé et conduit à Ngaoundéré, il est actuellement en détention dans les cellules de la gendarmerie, en attendant d’être présenté devant le parquet.

Onana N. Aaron 

Populaires cette semaine

To Top