Features

Nécrologie: Le père de Chantal et Imane Ayissi est décédé

C’est au Centre médical Le Jourdain à Yaoundé que Jean-Baptiste Ayissi Ntsama s’est éteint à l’âge de 87 ans. Justine Marguerite Ndzie Ayissi, deuxième fille du défunt raconte: «Sa santé était devenue fragile du fait de son âge. Mais samedi dernier, son ventre s’est mis à ballonner. Nous avons appelé son médecin qui a prescrit des médicaments. Mais hier vers 22 heures, l’état a empiré», lit-on dan les colonnes du Quotidien Cameroon Tribune dans son édition du mercredi 6 avril 2016, en kiosque.

Le défunt était un passionné de boxe. La boxe camerounaise doit donc beaucoup à Jean-Baptiste Ayissi Ntsama en ceci que le Camp de l’Unité a vu le jour par son entregent. «C’est à lui que les blancs ont rétrocédé cette grande menuiserie pour en faire le Camp de l’unité d’aujourd’hui», explique Magloire Mendouga, président de la Fédération Camerounaise de Boxe. L’ancien champion de boxe anglaise a aussi été encadreur de Joseph Bessala, de regretté mémoire. Par ailleurs, des coins de son domicile ont été érigés en Hall of Fame, souligne le Quotidien. Ses trophées et photos en noir et blanc, ses distinctions ainsi que celles de son défunt fils Frédérick Ntsama sont aussi visibles.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Dans ses derniers jours, Jean-Baptiste Ayissi Ntsama s’était converti dans l’écriture. Dans son domicile situé au lieu dit Sodecao, à un jet de pierre du quartier Mvan, «il passait des heures à écrire la partie de cette histoire du Cameroun qu’il a vécue», raconte Marguerite, sa fille. «Il envisageait aussi de partager un repas avec tout le monde le 25 avril prochain, comme tous les ans  à l’occasion de son anniversaire», regrette t-elle. Un projet que le Président du parti des Démocrates Authentiques du Cameroun ne réalisera pas.

Lore E.Souhe

 

Populaires cette semaine

To Top