Features

Négligences décriées à l’OMS face à Ebola

Virus-Ebola-un-premier-vaccin-lance-debut-2015-Vaccination

Dans un rapport interne qui a échappé au contrôle, l’Organisation mondiale de la Santé avoue avoir commis des erreurs dans sa lutte contre la fièvre hémorragique en  Afrique.

L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) vient de reconnaître dans un document interne, ses erreurs dans la lutte contre la propagation du virus Ebola. D’après ledit document, «presque tous ceux impliqués dans la réponse à l’épidémie ont raté des choses évidentes.» Sur la stratégie de lutte utilisée, ledit document estime les méthodes habituellement utilisées pour venir à bout de pareille pandémie seraient futiles dans une région aux frontières poreuses et où les systèmes de santé sont fragiles.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Un doigt accusateur est également pointé sur la «bureaucratie», dont les directeurs nationaux en Afrique sont des «nominations politiques». Le docteur Peter Piot, co-découvreur du virus Ebola, stigmatise la lenteur avec laquelle l’organisme onusien a réagi et met particulièrement à l’index son bureau Afrique. «Le Bureau régional en Afrique se trouve en première ligne. Et ils n’ont rien fait. Ce Bureau n’est vraiment pas compétent», lance-t-il. Tout en se demandant pourquoi l’OMS a-t-elle mis cinq mois et attendu un bilan de 1 000 morts pour déclarer que «Ebola était une urgence sanitaire internationale».

Le bilan établi vendredi dernier par l’OMS fait état de 4 546 décès sur les 9191 cas recensés en Guinée, au Liberia et en Sierra Léone. Un bilan qui contraste avec la feuille de route élaborée en août dernier par l’OMS. Alors que vingt autres cas ont été identifiés au Nigeria et un non-mortel au Sénégal, officiellement débarrassé de la fièvre Ebola bien qu’il demeure vulnérable selon l’OMS.

Sainclair MEZING

Populaires cette semaine

To Top