Diaspo'Actu

Nécrologie: Le père du kebab est mort

Kadir Nurman, un Allemand né en Turquie 80 ans plus tôt, est décédé à Berlin. En dépit du succès de son kebab, l’homme n’a pas fait fortune, faute de brevet déposé.

Le kebab et sa cohorte d’amateurs pleurent la mort de leur inventeur. Kadir Nurman, un Allemand né en Turquie 80 ans plus tôt, est décédé en fin de semaine dernière à Berlin, laissant derrière lui un véritable empire.
Le père du célèbre sandwich de viande rôtie agrémenté de salade, tomates, oignons et de diverses sauces est né en Anatolie en 1933 avant de poser ses valises en Allemagne en 1960. Il a ensuite ouvert sa première «rôtisserie» à Berlin-Ouest en 1972. Le restaurateur avait constaté que le mode de vie des citadins s’accélérait. L’idée était alors de servir des repas complets à emporter aux Berlinois pressés. Le concept de restauration rapide à la Turque est ainsi né!
Le Kebab, mélange de viande rôtie et crudités, a connu un succès rapide.
Depuis, le succès du sandwich désormais mondialement connu ne s’est jamais démenti. Les Allemands raffolent de l’association de viande coupée en fines lamelles depuis une broche à rôtir, de crudités et d’un vaste choix de sauces. Le met s’est rapidement imposé comme l’un des fast food les plus prisés au pays de la saucisse et de la bière! À tel point que l’Allemagne compterait aujourd’hui pas moins de 16.000 restaurants de kebabs et les fabricants allemands des broches conçues pour griller la viande approvisionnent 80 % du marché européen, selon la BBC.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

En dépit de ce succès interplanétaire, Kadir Nurman n’a pas fait fortune car il n’a jamais déposé de brevet. Si la paternité du concept peut ainsi lui être contestée, la BBC précise que la contribution de Kadir Nurman a été reconnue par l’Association des fabricants turcs de kebab en 2011.

Le Figaro

Populaires cette semaine

To Top