Culture'Urbaine

Musique : Frédérique OTTOU, Une voix de plus primée

frederiqueottou-20121011-16669

 Frédérique Ottou est sortie vainqueur des Prix musique d’Ebène. la compétition devant Daniel Ngan, Le Caïd et The Chooping Tools.

Frédérique Ottou, «  La fille de  » Marcellin Ottou, le chanteur camerounais, a été désignée vainqueur de la première édition du «  Prix musique d’ébène » 2013. C’était le 27 septembre dernier à l’Institut français du Cameroun. Elle a été choisie par le jury pour « sa maîtrise du piano, son expression scénique et son authenticité ». Frédérique est suivie respectivement de ses concurrents Daniel Ngan, Le Caïd et The Chooping Tools. Le Bissi Mag, absent lors de cette finale, ne sera pas classé.

La soirée a débuté avec Frédérique Ottou. Très vite, elle va avouer sur scène « avoir le tract ». Pourtant, la chanteuse d’une vingtaine d’années, vêtue d’une paire de collants noirs et d’une mini-robe rose, les pieds nus, entraîne le public dans son univers. Grâce à une maitrise des différentes notes de son piano et d’une chorégraphie faite de déhanchements bien rythmés, elle va mettre le show. Sur des sons Afrojazz, un peu de bikutsi, elle chante sans difficultés, en français, en anglais et en ewondo.

Le Caïd sera le deuxième à passer sur scène. Son fan-club, surement le plus actif dans la salle, a réussi à faire oublier les quelques soucis techniques qu’a rencontrés le rappeur. « Le ciel c’est la limite », « On t’avait prévenu », des expressions que l’étudiant en assurance répète tout au long de son spectacle.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Les membres du groupe « The Chooping Tools » arrivent sur scène comme des mercenaires. Capes noires à capuches identifiées sur le dos par le nom groupe. Le groupe The Chooping Tools constitué d’une chanteuse, un bassiste, un guitariste solo et un batteur joue indifféremment du bikutsi, du benskin et du makossa, en passant par du rock and roll.

Chasse-mouches

C’est dans un décor obscur que le candidat Daniel Ngan est annoncé à la suite du groupe The Chooping Tools. Un chasse-mouche et une lampe-torche entre les mains, le jeune homme entame son passage avec une musique triste et mélancolique, avec une pointe de gaieté. C’est à sa deuxième chanson que l’on voit apparaître un grand garçon, le visage maquillé aux peintures jaune et blanche. Ce qui lui donne des aires de chat. Si bien que l’on appelle « catman ». En trois chansons, il saute, il danse, agite tout en souriant son chasse-mouche à travers la scène.

L’univers musical de chaque finaliste sera apprécié à la fin par le jury. Mais la victoire de Frédérique Outtou va provoquer le courroux des fans du Caïd, la désolation du côté des Tchooping tools et la surprise pour Daniel Ngan.

Le prix musiques d’Ebène est un nouveau concept dont l’ambition est d’identifier et de récompenser les nouveaux musiciens camerounais. Ceci tout en mettant sur pied un réseau de diffusion des musiques africaines.

Inès ntsama

Populaires cette semaine

To Top