Features

Muhammadu Buhari donne un ultimatum de trois mois pour vaincre Boko Haram

Muhammadu-Buhari-camerounais-Nigéria-Boko-Haram

Le président Muhammadu Buhari a donné un ultimatum de trois mois à l’armée nigériane pour défaire l’insurrection de Boko Haram qui a duré six ans dans le nord du Nigeria et qui s’est rependue au Cameroun, au Tchad et au Niger voisins ces derniers mois.

S’exprimant lors de la cérémonie d’investiture jeudi des nouveaux chefs militaires qu’il a nommés en juillet dernier, le président Buhari leur a dit d’être déterminés dans leur poursuite des insurgés et de résister à la tentation de commettre des violations contre des citoyens ordinaires.

« Vous devez protéger les civils innocents et respecter les droits des combattants », a déclaré le président âgé de 72 ans qui a pris fonction en mai dernier.

Il a indiqué qu’après la pression permanente sur les militants de Boko Haram ces derniers mois, la campagne militaire contre eux devrait donner le résultat souhaité en fin novembre.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Buhari a en outre ajouté que la force de l’élan contre les insurgés ne doit pas diminuer et enjoint ses nouveaux chefs militaires à communiquer efficacement avec leurs troupes dans le but de rendre irréversible la défaite des partisans du groupe terroriste.

L’adresse de M. Buhari à l’endroit de l’armée nigériane intervient dans un contexte d’allégations généralisées des organisations humanitaires internationales, indiquant que les troupes gouvernementales avaient commis des violations des droits de l’homme contre des civils en particulier ceux qui sont soupçonnés de collusion avec les insurgés.

Compte tenu de ces allégations, les Etats-Unis avaient rejeté une demande de contrat d’armement avec le Nigeria qui aidera à équiper l’armée pour faire face à l’insurrection qui a tué plus de 18 000 personnes depuis 2009.

Le Nigeria fait partie d’une force multinationale de 8.700 soldats aux côtés du Cameroun, du Tchad et du Niger qui ont été ciblés par la violence de Boko Haram depuis le début de l’année.

© APA

Populaires cette semaine

To Top