Economie

MTN a investi environ 43,6 milliards de FCfa en 2014, en prévision de sa licence 3G

MTN-Cameroon-RSE

L’opérateur des télécommunications MTN Cameroon, a réalisé 73 millions de dollars (soit environ 43,6 milliards FCfa) de dépenses d’investissements en 2014, a-t-on appris à la lecture des données financières relatives à l’année de référence, et publiées par sa maison-mère qui est basée en Afrique du Sud.

Les détails de ces investissements ne sont pas connus et la non disponibilité des chiffres financiers de l’entreprise ne permettent pas d’avoir une indication précise des orientations de ces investissements. Toutefois, le groupe indique avoir déployé 125 nouveaux sites en prélude à l’accès prochain à la technologie 3G (dont la filiale camerounaise négocie actuellement la licence avec le gouvernement), et que des améliorations ont été faites sur certains sites qui se caractérisent par un volume élevé de consommation de ses produits.

Rappelons que l’intérêt de MTN Cameroon pour le développement des services de données trouve une double justification. D’une part, les revenus qu’elles génèrent ont progressé de 35,4% et ont contribué pour 8,5% au chiffre d’affaires global de l’entreprise. D’autre part, investir dans le data se présente actuellement comme la nouvelle frontière d’accroissement de ses revenus.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

«Sur tous nos marchés, nous allons orienter environ 50% de nos dépenses d’investissement pour l’élargissement de la couverture 3G. Nous pensons fortement que les données vont occuper une part importante de nos opérations dans le future», a confirmé Siphiso Dabengwa, le président et directeur général du groupe sud-africain, intervenant le 5 mars 2015 dans une radio sud-africaine.

Dans un segment de 3G où Nexttel, le 3ème opérateur arrivé sur le marché camerounais en septembre 2014, a pris une certaine longueur d’avance avec une couverture plutôt intéressante, la bataille de positionnement pour MTN Cameroon et même son principal challenger du moment, Orange Cameroun, ne consistera plus à simplement rendre le service disponible. Certains observateurs estiment qu’au-delà de la valeur ajoutée du service ou encore son prix, les opérateurs devront rivaliser d’imagination pour capter l’attention des consommateurs sur l’utilité du service de l’internet mobile.

Investir au Cameroun

Populaires cette semaine

To Top