Features

Moukoko Mbonjo n’a pas été victime d’un AVC

Minrex - Moukoko Mbonjo

L’entourage du Minrex dément l’information véhiculée par une partie de la presse. D’après des informations distillées hier dans certains journaux et relayées par les réseaux sociaux, le ministre des Relations extérieures, Pierre Moukoko Mbonjo a été victime d’un accident vasculaire cérébral (Avc), qui a imposé qu’on l’interne à l’Hôpital général de Yaoundé. D’aucuns ont même poussé le bouchon plus loin en affirmant qu’il est « entre la vie et la mort ».

Investigation faite dans l’entourage immédiat du Minrex, il n’en est rien. L’ancien ministre de la Communication a été bel et bien été interné dans une formation hospitalière de la capitale politique du Cameroun, mais uniquement pour des raisons de « fatigue ». Des proches du Minrex, avec qui Mutations a longuement échangé hier, insistent sur le fait qu’un ministre est « un être humain comme tous les autres qui peut se sentir épuisé ».

« C’est indécent que cela donne lieu à une campagne de sabotage médiatique. Que les gens en profitent pour affirmer,sans aucune preuve, que le ministre gère toutes les lignes budgétaires du ministère dont il a la charge et que ce ministère sera paralysé parce qu’il est malade», déclare un membre de l’entourage de Pierre Moukoko Mbonjo.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Né le 25 juillet 1954 à Bonaberi (Douala), Pierre Moukoko Mbonjo est originaire du département du Nkam. Docteur d’Etat en science politique de l’Université de Paris I Sorbonne et diplômé de l’Institut d’études politiques de Paris, il est enseignant à l’Iric depuis les années 1980.

Dès le 31 juillet 1991, il assume les fonctions de conseiller spécial dans les services du Premier ministre. Puis le 21 octobre 1993, il est nommé au poste de conseiller technique N°2 au ministère de l’Enseignement supérieur. Du 19 septembre 1996 au 8 décembre 2004, il est directeur de Cabinet du Premier ministre. Du 8 décembre 2004 à 2007, il est ministre de la Communication. Après un passage à vide, il est nommé le 9 décembre 2011 à la tête du ministère des Relations extérieures.

Ibin Hassan

Populaires cette semaine

To Top