Features

Moukandjo seul Africain dans L’équipe type des éliminatoires Russie 2018

Voici notre équipe type des éliminatoires du Mondial 2018, toutes zones confondues, par rapport aux matches disputés entre jeudi dernier et ce mercredi. Le onze s’articule autour d’un 3-4-3. Joe Hart (Angleterre) Mardi en Slovénie, le gardien du Torino a sauvé le fauteuil de leader de l’Angleterre dans le groupe F de la zone Europe en faisant échec à toutes les tentatives de la sélection de Katanec. En préservant le 0-0, Hart a permis à Southgate, le nouveau sélectionneur, de ne pas débuter par une défaite.

Jalal Hosseini (Iran)
Le défenseur central du Persopolis de Téhéran a fait basculer le sommet face à l’Ouzbékistan en marquant juste avant la demi-heure le seul but du match. But propulsant, jeudi, les hommes de Queiroz en tête du groupe A du troisième tour de la zone Asie, cinq jours avant une victoire (1-0, encore) à domicile face à la Corée du Sud.

Mats Hummels (Allemagne)
Associé pour la première fois de la saison en charnière à Jérome Boateng, l’ancien du Borussia a tenu admirablement bien la baraque dans un match à sens unique (3-0) face à la République tchèque, samedi à Hambourg.
Toby Alberweireld (Belgique) Un splendide but sur talonnade à la réception d’un corner de Maertens à l’occasion du 4-0 des Diables Rouges sur la Bosnie dans le sommet du groupe H, vendredi. Et lundi, le défenseur de Tottenham a offert une passe décisive à Hazard dans les dernières minutes du déplacement à Gibraltar (6-0).

Benjamin Moukandjo (Cameroun)
Le but du milieu du FC Lorient assure le nul (1-1) en Algérie aux Lions Indomptables pour leurs premier match du troisième tour de qualification dans un groupe B très relevé (on y trouve aussi le Nigeria et la Zambie).

Paul Pogba (France) L’auteur du but qui a fait pleurer les Néerlandais, lundi à Amsterdam, plaçant d’ores et déjà les Bleus en position très favorable pour la qualification à Russie 2018.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Andrès Iniesta (Espagne)
C’est le cerveau du Barça qui a les clés du jeu de la sélection de Lopetegui, très à l’aise lors des déplacements en Italie (1-1), jeudi, puis en Albanie (2-0), trois jours plus tard. Deux expéditions négociées au mieux par Iniesta et la Roja, toujours en tête de leur groupe éliminatoire.

Arturo Vidal (Chili) 
Mal parti dans la course au Mondial 2018, le Chili a évité le décrochage en battant 2-1 le Pérou, dans la nuit de mardi à mercredi, grâce à un doublé du milieu du Bayern.

Ciro Immobile (Italie) 
Sauveur de l’Italie en Macédoine, dimanche. Entré dans le dernier quart d’heure, l’attaquant de la Lazio réalise le doublé qui donne in extremis la victoire (3-2) à la Nazionale, lui garantissant ainsi de se maintenir en tête du groupe G aux côtés de l’Espagne.

Robert Lewandowski (Pologne)
Le jour (samedi) où la Pologne perd Milik sur blessure, le 9 du Bayern sort sa sélection d’affaire face à un coriace Danemark en inscrivant les trois buts du succès (3-2), tenant ainsi le rythme du surprenant Montenegro, l’autre leader du groupe E.

Cristiano Ronaldo (Portugal)
Vendredi dernier face à Andorre, baladé 6-0, CR7 réalise son premier quadruplé en sélection du Portugal. Le Ballon d’Or en titre atteint ainsi les 65 buts en équipe nationale.

Roberto Notarianni /francefootball.fr

Sources : Culturebene

►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube

Proposez un article a la rédaction ► ici 

Populaires cette semaine

To Top