Actu'Décalée

Morte et enterrée au Congo, mais aperçue au Benin comme vendeuse au marché

L’Afrique a ses mystères que seuls les Africains ont en l’explication. Une jeune Congolaise de 25 ans décédée à Brazzaville après une courte maladie a été aperçue au grand marché d’Antokpa à Cotonou au Benin entrain de vendre. Les deux voisines ont aussitôt alerté la police qui a mis la main sur ses bourreaux.

Marina B était morte à Brazzaville dans le quartier Poto Poto dans des conditions dramatiques. Après un malaise alors qu’elle partageait un repas avec ses amies dans un restaurant appelé communément « Malewa », elle est transférée d’urgence au CHU de Brazzaville où elle rend l’âme dans les heures qui suivent. Une mort que tout le quartier aura du mal à accepter, menaçant ses parents accusés d’en être les auteurs à travers la sorcellerie. A ses 25 ans d’âge Marina était employée comme agent financier dans une société de téléphonie mobile de la place.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

C’est quelques mois après son inhumation que deux de ses voisines qui effectuaient un voyage d’affaires à Cotonou l’aperçoivent au grand marché d’Antokpa où elle avait une table. Après s’être rassurées d’être bien en face de leur voisine, elles ont fait appel à la police. Marina a été confrontée à ses nouveaux parents qui se sont avérés être ses bourreaux. Cette famille béninoise a expliqué avoir acheté Marina à sa tante paternelle qui faisait aussi le commerce dit « de Cotonou ». Elle aurait vendu Marina pour voir prospérer son commerce. Après des séances de délivrance dans une église de Cotonou, Marina a rejoint le Congo avec des difficultés à reconnaître son entourage.

Stéphanie Mabonzo : ( lolakayacongo )

Populaires cette semaine

To Top