Actu'Décalée

Mort tragique de deux militants du Sdf à Mbouda

Accident Ndokoti

Ils ont péri dans un accident de la circulation survenu dans la nuit du 8 au 9 mars dernier.

Le Sdf est en deuil dans le département des Bamboutos. Jérôme Lapa et Florence Lacioto, respectivement secrétaire à l’organisation et militante dans la circonscription électorale de Mbouda, ont été brusquement fauchés par la mort. D’après nos sources, ce couple militant du parti de la balance revenait d’une balade nocturne. «Autour de 21 heures le 8 mars, ils ont pris la route à bord de leur véhicule pour le lieu-dit marché Igname à Bemessingué à environ 2 km de Bamessingué-ville où ils résidaient, à l’effet de rendre visite à l’un de leur proche», renseigne Jean Théodore Jiatsa, président de la circonscription Sdf de Mbouda encore sous le choc.

C’est de retour de cette balade à un peu plus de minuit que pire va se produire. Les circonstances réelles de leur décès demeurent encore un mystère. Toutefois, la thèse d’un accident de la circulation parait la plus plausible. Car les premiers éléments de l’enquête ouverte à la brigade des recherches de Mbouda, montrent que le véhicule dans lequel se trouvait le couple Lapa, a subitement quitté la chaussée pour se retrouver dans un caniveau. Malgré cela, il ne va s’arrêter que plusieurs centaines de mètres plus loin, après avoir continué à rouler en heurtant au passage, plusieurs talus. Seulement, rien ne filtre sur ce qui aurait poussé le véhicule à quitter la chaussée.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Les proches des victimes réfutent la thèse d’une conduite en état d’ébriété. Car informent-ils, les deux s’étaient abstenus durant la journée de consommer des boissons alcoolisées. Malheureusement, le drame s’étant  produit la nuit, les deux militants du Sdf n’ont pas aussitôt eu la chance d’être secourus. Ils seront retrouvés morts dans leur véhicule autour de 2h30 par un moto-taximan qui a illico presto donné l’alerte. Les corps ont été ensuite conduits à la morgue de l’hôpital de district de Mbouda.

Le parti veut rendre de vibrants hommages 

Attristé par la disparition de ces militants dont il dit avoir été marqué par le militantisme, mais surtout par leur socialisme, Jean Théodore Jiatsa, tout en adressant ses condoléances à la famille des défunts et à la hiérarchie du Sdf, souhaite que les militants de sa circonscription se mobilisent massivement, à l’effet de rendre de vibrants hommages à ces deux camarades disparus tragiquement. Dans un communiqué, il les invite à « se mobiliser comme un seul homme en tenues et effigies du parti Sdf pour rendre un vibrant hommage à ces vaillants combattants de la liberté et de la justice ».

La levée des corps des disparus qui ont arboré pour la dernière fois la tenue de leur parti le 11 février dernier, a lieu ce vendredi 13 mars 2015. Puis l’enterrement est prévu le lendemain au village Bafacdjui, dans le groupement Bamessingué.

 La Nouvelle Expression : Vivien Tonfack

 Source link

Populaires cette semaine

To Top