Features

Miss Cameroun 2016 : La premiere dauphine retire son echarpe

 Audrey Aboula  dit être victime de menaces écrites et verbales des membres du Comica. Audrey Aboula  sacrée première dauphine miss Cameroun le 30 juillet dernier au terme du concours miss Cameroun renonce à son écharpe. C’est sur son compte Facebook que la reine de beauté informe le public de sa décision. «Mon choix a été fait suite aux différentes incompréhensions et différentes menaces écrites et verbales enregistrées que m’envoient des membres du Comica», révèle Audrey Aboula.

Celle qui a représenté le Cameroun à miss Naiades 2016 au Bénin rajoute que «N’ayant jamais reçu d’avertissement écrit et ne comprenant pas vraiment les faits qui me sont reprochés, sous le conseil de ma famille et mes proches, j’ai décidé de prendre du  recul et de démissionner», annonce t-elle. Aujourd’hui, remerciant au passage tous ceux qui l’ont soutenu depuis le début de l’aventure, Audrey Aboula  souhaite tourner la page miss Cameroun pour se consacrer à ses études. Sans en dire plus, la reine de beauté ponctue sa lettre par des salutations «les plus sincères».
En parcourant le fil d’actualité de la page Facebook de Audrey Aboula, une publication retient l’attention de l’internaute. Elle date du 17 novembre. Ici, elle parle d’une affaire qui l’opposerait au Comité d’organisation miss Cameroun (Comica) «depuis l’histoire des dons du code 237 à l’hôpital central et au Centre des urgences de Yaoundé».

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Réactions

Suite à cette opération, la première dauphine démissionnaire confiait sur sa page être victime de «beaucoup d’injures, d’insultes, d’humiliation, de mensonges à mon sujet et même des menaces», écrit-elle. Elle promettait alors à ses fans d’apporter en moment opportun plus d’informations à ce sujet. La démission de audrey Aboula  intervient au lendemain de la non-participation de Julie Cheugueu, miss Cameroun 2016 à l’élection miss World 2016. À ce sujet justement, le Comica a rendu public une note d’information le 26 novembre dernier. On y apprend que la présidente de l’association «Soyons le changement » aurait à ce jour reçu quatre lettres d’avertissement pour son «indiscipline et ses écarts de comportement» et par là le Comica refuse d’endosser la responsabilité de sa non-participation au concours de beauté miss World 2016.

Dans la note d’information, il est également précisé que suite au refus du visa à Julie Cheugueu par l’ambassade des Etats-Unis au Cameroun, le Comica va convoquer une réunion de crise «pour envisager une requête auprès de l’Ambassade. Au cours de cette réunion, il est demandé à tous les participants d’éteindre leur téléphone. A notre grande surprise, Mademoiselle Cheugueu s’emporte, refuse de s’exécuter préférant claquer la porte au mépris de tous», peut-on lire. depuis la miss Cameroun 2016 s’est   officiellement exprimée sur cette affaire a travers sa page Facebook.

Camer.be 

Populaires cette semaine

To Top