Economie

Minpostel : « la qualité des services des télécommunications n’est pas satisfaisante »

Minette-Libom-Li-Likeng1_800xyyy

La ministre des Postes et Télécommunications (Minpostel) qui  s’est ainsi exprimée hier 11 août 2016 à Yaoundé au détour de la 1ère réunion de Concertation permanente public – privé du secteur des postes et télécommunications (Cppt), a demandé aux opérateurs de travailler à « une qualité de service durable et à bon prix ».

Ce n’est qu’un secret de polichinelle. La qualité des services des télécommunications, se porte très mal au Cameroun. Décriée depuis des années, elle va paradoxalement de mal en pis, on dirait que les jérémiades des utilisateurs, avaient un effet boomerang sur la déliquescence des services proposés. Le chien aboie, la caravane passe Tel David qui sonna la révolte pour la libération du peuple d’Israël devant l’immense Goliath, Minette Libom Li Likeng la Minpostel, a appelé les opérateurs de téléphonie mobile et fournisseurs d’Internet que sont Orange, Mtn, Nexttel et Camtel, à améliorer la qualité des services proposés aux abonnés, et de les fixer à bon prix.

Aussi, la plateforme de dialogue tenue hier dans ses services, avons-nous appris, avait-elle pour but, de poser un diagnostic approfondi sur les causes de la dégradation de la qualité de service des communications électroniques ; formuler des propositions concrètes à même d’apporter une solution définitive aux écueils soulevés plus haut. « Nous ne devons pas nous voiler la face : la qualité des services n’est pas satisfaisante tant pour les opérateurs eux-mêmes qui ont besoin d’une bonne qualité de service pour pouvoir vendre davantage », a sèchement fait observer l’ancienne directrice générale de la Douane. Et de poursuivre : « Du côté du consommateur, c’est son dégoût ».

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Autant de préoccupations qui ont conduit la Minpostel à engager le dialogue avec différents opérateurs, afin comme elle l’a elle-même mentionné, que le souhait du chef de l’Eta Paul de promouvoir l’économie numérique au Cameroun, se concrétise. « Nous voulons une qualité de service durable  et à bon prix », a enfin scandé Minette Libom Li Likeng. Le 29 janvier 2016, soit presque quatre mois après sa nomination comme Minpostel,  Mme Libom Li Likeng, créé le  Cercle de concertation permanente public – privé du secteur des postes et télécommunications (Cppt). Un espace de conciliabule entre les entreprises du secteur des télécoms, les pouvoirs publics et la société civile.
 
Vivement qu’au sortir de ces travaux ponctués de plusieurs ateliers, et qu’on donne achevés hier 11 août aux encablures de 19 heures, l’on en finisse  avec cette  connection internet nulle, des appels téléphoniques impossibles lorsqu’ils ne sont pas inaudibles. Avec tout de même,  du crédit de communication des abonnés qui malgré tout, est consommé. Et peut-être,  y voir à ces opérateurs de télécoms qui se sont substitués  aux  banques, aux câblo-opérateurs, ponctionnent et  promènent les abonnés au gré de leur capitalisme à outrance, par des tarifications aussi instables qu’incontrôlables.

Sources : Le flux rss de camer.be

Populaires cette semaine

To Top