Mboa'Actu

Un nouveau cambriolage au domicile du Ministre de la Santé, André Mama Fouda

Ministre-Andre_mama_fouda_Santé

Les faits se sont déroulés dans la nuit du mardi 14 juin 2016 aux environs de 21 heures alors que le maitre des lieux se trouvait en déplacement à l’étranger. Le domicile du Ministre de la Santé publique (MINSANTE), André Mama Fouda, sis au quartier Obobogo à Yaoundé, a reçu la visite des malfrats dans la nuit du mardi 14 juin 2016. Selon le quotidien Mutations  du jeudi 16 juin 2016, l’un des vigiles qui avaient été ligotés par les malfrats a raconté que «l’un des trois bandits a escaladé la clôture de la villa par le mur arrière. C’est lui qui a ligoté les vigiles avant d’ouvrir le portail à ses complices».

Une autre source proche du Ministre de la Santé publique indique que l’épouse de Mama Fouda aurait été rouée de coups. «Difficile, cependant, d’avoir une idée précise sur les pertes subies par le MINSANTE lors de cet autre coup de force. Pour certains, seule une forte somme d’argent a été emportée par les malfaiteurs. Tandis que d’autres témoins font état de la disparition de bijoux de valeur et des armes à feu», indique Mutations. Plusieurs éléments de l’Équipe Spéciale d’Intervention Rapide (ESIR) de la police ont été déployés dans la zone après l’incident. Ceux qui avaient passé la nuit en patrouille dans le quartier interpellaient tous les passants de la ruelle qui mène chez Mama Fouda, apprend-on.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Ce n’est pas la première fois qu’on vol est perpétré chez André Mama Fouda. L’an dernier, il avait été pris à la résidence de celui qui préside l’Association pour l’entraide et la solidarité des élites et forces vives du Mfoundi, une importante somme d’argent collectée par cette association pour les soldats et les populations de la Région de l’Extrême-Nord, victimes des exactions de la secte Boko Haram. En 2012, une enquête du journal Repères indiquait que, suite à des vols répétitifs, plus de 300 millions de FCFA avaient été dérobés dans la villa de Mama Fouda, à Obobogo à Yaoundé.

Onana N. Aaron

Populaires cette semaine

To Top