Culture'Urbaine

Micro-entrepreneuriat: Le Cameroun cité en exemple

Cameroun - microentreprises

Le Cameroun est le plus avancé en la matière par rapport à la demi-dizaine de pays qui composent le réseau Entreprises et développement, dont le séminaire annuel s’est tenu du 27 au 30 octobre.

Kinshasa, la capitale de la République démocratique du Congo, a abrité, du 27 au 30 octobre dernier, le séminaire annuel du Réseau Entreprises et développement (RED), regroupant l’Institut européen de coopération et de développement (IECD) et cinq associations issues du Cameroun, de la Côte d’Ivoire, de la RDC, de Madagascar et du Congo-Brazzaville, rapporte l’agence d’information d’Afrique centrale.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Ce réseau qui met en œuvre un Programme d’appui aux très petites entreprises (TPE), a salué particulièrement la performance du Cameroun qui compte déjà plus de cinq centres et 4000 bénéficiaires. La Côte d’ivoire dispose de quatre centres et plus de 2000 bénéficiaires dont 44% de femmes. Quant à la RDC, représentée aux travaux par RDC Entreprise Développement (RDCED) qui travaille dans les communes de Masina et de Matonge, son directeur des Opérations Junior Kalonji parle déjà d’un millier de bénéficiaires et des perspectives intéressantes avec l’ouverture prochaine d’un centre dans le Bas-Congo pour répondre à la demande locale.

Le réseau a été initié en 2011, sous l’impulsion de L’IECD, ONG française. Le Cameroun a mis en œuvre le programme dès 1998 pour répondre aux besoins des opérateurs de la construction. Le réseau s’est forgé une réputation internationale et bénéficie d’interventions de bailleurs de fonds, dont principalement l’Agence française de développement.

Journalducameroun.com avec adiac-congo.com

Populaires cette semaine

To Top