«Mensonge d’Etat»: La lecture de l’éditeur Haman Mana 

Posted on mars 10, 2016, 1:42
2 mins

Incarcéré depuis 2008 à la Prison centrale de Yaoundé, Urbain Olanguena Awono, ancien ministre de la Santé Publique vient de publier aux éditions du Schabel, un ouvrage dont le titre à lui tout seul suscite bien de curiosités. « Mensonges d’Etat » est un dans lequel, l’ancien ponte du régime Biya, fatigué de se présenter devant les tribunaux, dénonce les tares du système judiciaire camerounais, et surtout l’instrumentalisation de la Justice à des fins politiques. Pour Haman Mana, Directeur des Editions du Schabel qui a publié le , il s’agit d’une démarche normale, pour toute personne privée de liberté.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

« Les livres que des gens font étant en prison, correspondent à un désir de liberté. C’est une façon plus forte d’exprimer leur liberté mais souvent d’exprimer aussi son innocence. Une innocence qu’ils n’ont peut-être pas eu la possibilité de faire entendre devant les tribunaux parce qu’ils estiment que la justice des Tribunaux ne rend plus justice. Et là, ils sollicitent la justice du peuple, la justice du grand public », a défendu celui qui est par ailleurs Directeur de publication du quotidien Le Jour sur les antennes de Radio Equinoxe. Il ajoute : « Si vous avez eu trente, quarante années de vie intellectuelle intense et que du jour au lendemain, vous vous retrouvez entre quatre murs.  Quand vous vous levez le matin, après avoir pris votre petit déjeuner, après avoir fait votre prière, qu’est-ce qu’il vous reste à faire ? Dormir ? Non. Je pense que pour ne pas mourir, c’est une autre façon de continuer à vivre ».

Avant Urbain Olanguena Awono, plusieurs autres victimes de l’opération épervier avaient déjà commis des ouvrages depuis leurs cellules. L’on peut citer  Marafa Hamidou Yaya (« le choix de l’action »),  Titus Edzoa…

Wiliam Tchango


Camer24 est un site web d'actualité d'information, mais avec un accent sur la culture et le Divertissement, sur l'Afrique, le Cameroun et sa Diaspora

One Response to: «Mensonge d’Etat»: La lecture de l’éditeur Haman Mana 

  1. Stephanie Isabella

    mars 10th, 2016

    Merci…quand tu participais aux mensonges tu n’as pas écris
    Les camerounais sont pauvres pour acheter ton livre à 20kolo, pardon fait circuler ca sur pdf papa t’es riche raison pour laquelle t’es à kondengui