Features

Menaces: Boko Haram écrit à Paul Biya

boko-haram-kolofata-cameroun-gouvernement-Abubakar-Shekau

Le message du 13 juin 2013 de Jama ‘Atu Ashi Sunna Lydda Awatiwal Djihad de la secte islamiste a Paul Biya dans ses versions arabe et Haoussa a été traduit en français par Abdoulaye Ahmed Mohamed. Lisez plutôt.

(Version arabe)

Au nom de Dieu le très haut, cher frère partisan, l’heure est grave. Il est temps que tout le monde se lève parce que nous sommes attaqués par des gens connus et sachez que si quelqu’un perd sa vie dans cette guerre, il sera directement au paradis, donc au nom du «Coran» et au nom de tout ce qu’Allah nous a révélé, j’en appelle au Djihad (guerre sainte). J’appelle tous nos partisans que nous sommes attaqués par Paul Biya, Paul Biya. Tous nos partisans Ahlis Sunna.

(Version haoussa)

Ceci est un message à l’endroit de celui qui s’appelle Paul Biya; c’est comme ça qu’on l’appelle Paul Biya; celui qui est le président du Cameroun. Tous ceux qui travaillent pour lui, les bêtises et les mensonges qui se passent chez lui au Cameroun, c’est Allah qui va vous punir. Nous on s’en fout, mais ce message que je t’envoie c’est que toi et moi avions eu un accord que les gens que tu as envoyé chez moi sont venus te rapporter jusqu’à ce que j’ai eu à libérer les blancs que j’avais arrêtés donc les Français et l’homme musulman ne trahit pas les secrets.

C’est pourquoi ce que nous avons convenus ensemble moi j’ai respecté mais vraiment, Paul Biya, les gens qui travaillent pour toi que l’on appelle généralement les gendarmes et les militaires ou policiers, que nous appelons aussi ici au Nigéria sont entrain d’arrêter nos partisans et nos enfants. Ce n’est pas ce que nous avons convenu jusqu’à ce que j’ai libéré ces blancs jusqu’à chez toi, Paul Biya. Voici, nous avons fait ça pas plus d’une ou deux fois ; vous avez arrêté nos frères. Il y a des choses que les gens sont entrain de vouloir faire chez toi que tu ne connais et que nous sommes entrain d’empêcher.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Mais vraiment tu vas voir. Tout ce que je veux avec toi, c’est une seule chose: libérer nos frères; c’est pas nous qui faisons, c’est Allah qui nous donne la force et le courage; nous n’avons peur de rien; nous ne demandons à personne, seul à lui. Et si vous doutez, vraiment, vous allez voir ce que nous allons vous faire et ce n’est plus pour longtemps. Je vous jure, vous avez retenu beaucoup de choses qui nous appartiennent, Paul Biya. C’est un message que je t’envoie en secret pour que tu t’assoies et tu visionnes ça avec tes collaborateurs et étudier ça ensemble pour que ça ne soit pas tard vraiment.

Ce n’est pas la peur, nous avons les capacités de le faire. Nous connaissons la date que nous avons arrêtée pour riposter et ce n’est plus pour longtemps. C’est tout ce que j’avais à vous dire et je vous rappelle de libérer vite nos frères, vite libérer nos frères, personne ne peut nous dépasser, je jure au nom d’Allah; personne ne peut nous dépasser. Nous faisons le travail d’Allah et personne ne peut dépasser Allah, Paul Biya. Ceci est ton message et c’est pourquoi j’appelle ton nom Paul Biya. C’est dans le secret que nous avons fait tout ça mais si vous refusez, nous allons envoyer un autre message qui dépasse ça et nous allons faire le travail, ce n’est personne, c’est nous les partisans de Ahlis Sunna; ceux qui combattent pour qu’il y ait une justice islamique que, qu’Allah nous pardonne.

© Boris Armelle Mbock | La Nouvelle

Populaires cette semaine

To Top